Les politiques menées par l'Europe et par le gouvernement français plongent notre pays et l'Europe dans une crise sociale, économique, morale et politique de plus en plus profonde au fil des mois, provoquant la défiance et la colère des peuples. La volonté d'autres choix s'est clairement exprimée par une très forte abstention aux élections municipales et par une lourde sanction de la politique gouvernementale.

Avec la nomination de Manuel Valls au poste de 1er ministre, avec la volonté affichée pour ce nouveau gouvernement d’aller plus vite et plus fort dans les politiques d’austérité, François Hollande et l’exécutif restent sourd au message envoyé par les françaises et les français, prenant le risque d’aggraver davantage la crise politique et démocratique que nous traversons.

Depuis 2009, date des dernières élections européennes et de la création du Front de Gauche, nous n’avons cessé de dénoncer l’Europe des marchés et de la finance, l’Europe du traité de Lisbonne, l’Europe de l’austérité qui se fait contre les peuples.

L’austérité a dévasté les sociétés et l’économie de nombreux pays. Au nom de la « toute puissante » économie de marché, au nom des intérêts financiers et spéculatifs des banques, sous le fouet d’instances non-élues par les peuples telle que la Commission de Bruxelles ou la BCE, l’Europe est devenue un espace de guerre économique impitoyable, d’une compétition absurde entre pays, un espace de régression sociale, économique et politique. Les conséquences sont graves pour les peuples : hausse de la précarité et de la pauvreté, hausse du chômage, recul des droits sociaux…Ces politiques étranglent les peuples européens, asphyxient les Etats et plombent la croissance. Elles font monter les peurs, les haines, le racisme et la xénophobie faisant ainsi le terreau des extrême-droites européennes.

Cette même politique a été sanctionnée dimanche dernier dans notre pays. Il y a donc urgence à changer de cap en France et en Europe.

Est-il possible de rompre avec cette Europe là ? Est-il possible de refonder l'Union européenne ? 

Oui et il y a urgence. Il faut refonder l’Europe sur des bases de paix, de la solidarité entre les peuples européens, du partage et de la coopération, du progrès social, démocratique et écologique prenant enfin la mesure des menaces sur les écosystèmes.

Dans de nombreux pays européens les luttes sociales ont un fort contenu politique de critique de l'union, mais elles sont aussi animées par la recherche d'autres solidarités et de construction d'un cadre européen débarrassé des impasses libérales et austéritaires.

Le 12 avril, le Front de Gauche appelle toute la gauche à descendre dans la rue à Paris contre l’austérité en France et en Europe, pour défendre une Europe refondée basée sur la construction d'une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe. Le 25 mai, avec votre bulletin de vote, défendez cette exigence !

Départs en cars :

-  Des départs seront également prévus au départ de Saint Amand Mont Rond et Bourges, (voir avec les sections locales du PCF)

Par: Citoyen18.