Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Articles avec #aide-memoire catégorie

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

Jean-Paul Lecoq (maire PCF de Gonfreville L'orcher et candidat aux législatives en Seine Maritime) sur sa page Facebook. Rappelons que le groupe Lafarge a commercé avec les terroristes de Daesh

 
Le cimentier Lafarge utilise le CICE pour supprimer des emplois
 
"Un document confidentiel interne au groupe Lafarge m'a été remis.

Il vient confirmer le scandale du CICE que nous dénonçons depuis des années. Ce dispositif de soutien aux entreprises (enfin plutôt aux actionnaires...) inventé par HOLLANDE et MACRON pour créer des emplois a servi en fait à transférer de l'argent public pour accroître les profits.

Le groupe LAFARGE, et ce n'est pas un cas isolé, a bénéficié du CICE et a... licencié !

Ce document montre bien commun le CICE est associé à la réduction de la masse salariale, c'est-à-dire tout le contraire de sa vocation annoncée. Rappelons que LAFARGE-HOLCIM, numéro 1 mondial du ciment, a mis en place un vaste plan social qui a conduit, chez nous, à la fermeture de la cimenterie de St Vigor d'Ymonville et la suppression d'une centaine d'emplois l'année dernière."

 
Par: Nicolas Maury

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

C'est ce qui découle d'une analyse des résultats de Jean-Luc Mélenchon. Dans 212 circonscriptions, il arrive en tête ou second du premier tour des élections présidentielles. Imaginez maintenant le PCF et la France Insoumise unis pour gagner des centaines de députés face à Macron où Le Pen

 
230 circonscriptions gagnables pour la gauche (hors PS)
 
Jean-Luc Mélenchon est arrivé en tête ou second dans 230 circonscriptions de France et d'Outre-Mer. Doit-on laisser être divisé pour une question de charte ? doit-on laisser l'Assemblée nationale aux mains des libéraux et réactionnaires ?

Voir la liste de ces dernières en pièce jointe

presidentielle.xls Présidentielle.xls  (40.5 Ko)

Par: Nicolas Maury.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

Contrairement à ce qu’il a déclaré, François Fillon a commencé à rémunérer son épouse Penelope dès 1982, comme chargée de mission à l’Assemblée nationale, et non pas depuis 1986, comme il l’a affirmé. La justice vérifie aujourd’hui la réalité des prestations fournies.

François Fillon a encore menti. Le 6 février, lors d’une première conférence de presse sur les affaires, le candidat LR avait assuré n’avoir « rien à cacher », ayant « toujours fait de la transparence une exigence ». Mais contrairement à ce qu’il a affirmé ce jour-là et après, les premières rémunérations de son épouse Penelope par l’Assemblée nationale ne remontent pas à 1986, mais à 1982, d’après des informations recueillies par Mediapart.

Penelope Fillon a en fait bénéficié d’argent public dès le premier mandat parlementaire de son mari, grâce à des contrats d’études ou de missions commandées par celui-ci. Ces premiers contrats intéressent évidemment la justice, qui tente de vérifier la réalité du travail fourni à cette époque par Mme Fillon, déjà soupçonnée d’emploi fictif et aujourd’hui mise en examen pour « recel de détournement de fonds publics » et « recel d’escroquerie aggravée » (entre autres infractions).

Les policiers de l’Office anticorruption (OCLCIFF) cherchent donc la trace des rapports supposés avoir été rédigés entre 1982 et 1986 au terme desdites missions. Jusqu’ici, ni Monsieur ni Madame n’ont rendu publics l’existence de ces études, ni les documents censés en découler.

Penelope et François Fillon au meeting de La Villette, le 29 janvier © Reuters Penelope et François Fillon au meeting de La Villette, le 29 janvier © Reuters
 

Depuis le début de l’affaire, l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy n’a eu de cesse de jouer sur les mots et les dates. Après avoir indiqué dans un premier temps, sur TF1, avoir rémunéré sa femme à partir de 1997 et assuré qu’avant cela, elle travaillait « bénévolement » à ses côtés depuis 1981, François Fillon a ensuite confirmé, en conférence de presse le 6 février, n’avoir pas tout à fait dit la vérité à la télévision.

« Mes réponses ont été imprécises, avait-il répondu ce jour-là à Mediapart, qui l’interrogeait sur cette contradiction. Il m’a fallu cinq jours pour obtenir toutes les fiches de paie de mes collaborateurs de l’Assemblée nationale, quand manifestement certains organes de presse les ont déjà. Oui, mon épouse a travaillé pour moi depuis le début. Oui, elle a commencé à être rémunérée en 1988. »

Quelques heures plus tard, les équipes de l’ancien premier ministre publiaient sur son site les « salaires nets moyens perçus au titre de son emploi comme collaboratrice parlementaire par Penelope Fillon entre 1986 et 2013 », révélant les deux petites années de rémunération antérieures à 1988 omises par le candidat LR dans sa réponse à Mediapart. Mais là encore, aucune trace des rémunérations perçues par son épouse avant cette date.

Sollicité par Mediapart lundi 10 avril, Me Antonin Lévy, l’avocat de François Fillon, n’a pas souhaité commenter nos informations. Quelques heures après la mise en ligne de notre article, Me Lévy a toutefois confirmé nos informations auprès de l'agence Reuters, en précisant que magistrats et policiers diposaient de ces éléments depuis la fin janvier. « La bonne question à se poser, c'est pourquoi le Parquet national financier qui, lui, savait depuis des semaines, n'en a pas parlé, et pourquoi cette information sort à 14 jours du premier tour », a déclaré l'avocat, en dénonçant une nouvelle « fuite à charge » et une « instrumentalisation de la procédure ».

Le tableau mis en ligne par François Fillon sur son site le 6 février dernier. Le tableau mis en ligne par François Fillon sur son site le 6 février dernier.

Mis en examen le 14 mars pour détournements de fonds publics, complicité et recel de détournements de fonds publics, complicité et recel d’abus de biens sociaux, et manquement aux obligations déclaratives à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, le candidat de la droite à l’élection présidentielle a refusé de répondre aux questions des juges d’instruction et s’est contenté de leur remettre une déclaration, mise en ligne dans l’après-midi même sur le site du Figaro.

Seule une hypothétique élection à la magistrature suprême pourrait le faire bénéficier, pendant de la durée de son mandat, de l’immunité présidentielle.

Par Michel Deléan, Mathilde Mathieu et Ellen Salvi

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

Un meeting, c’est un peu comme une salle de classe. Au premier rang, souvent, on y retrouve les bons élèves et ceux qui tiennent à bien se faire voir du professeur. Au fond, les rebelles et les récalcitrants. La parabole est certes facile, mais le reporter de C à vous qui a eu l’idée de se tenir posté au fond de la salle du meeti

Un important nombre de personnes a en effet quitté la salle en plein meeting du candidat d’En Marche ! Si certains reconnaissent à demi-mots préférer le match de foot entre l’OM et Dijon que la logorrhée de l’ancien ministre de l’Économie, d’autres sont plus vindicatifs. “C’est très ennuyeux”, raconte l’un d’entre eux, expliquant qu’Emmanuel Macron se contente de lire les pages d’un prospectus que tout le monde peut se procurer.

“Je pense qu’il ne va pas assez au fond des choses. C’est trop superficiel pour moi”, explique un autre sur le pas de la porte. “Beaucoup de thèmes mais pas assez d’idées concrètes”, pour une troisième personne…

JPEG - 44.2 ko

Lors de la diffusion de la séquence, en plateau, on aperçoit le visage de Richard Ferrand, l’un des premiers soutiens affichés du candidat de 39 ans à l’élection présidentielle. Le sourire est quelque peu figé. Si 6 000 personnes ont été annoncées par l’équipe du candidat ce soir-là, il y a fort à parier qu’ils étaient un poil moins, au moment de la conclusion de M. Macron.

Par: El Diablo Rouge.

 

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire
source photo : 20 minutes

source photo : 20 minutes

Patrimoine d’Emmanuel MACRON: les trois zones d’ombre:

 

Le candidat à l’élection présidentielle, qui avait accumulé 2 millions d’euros après impôts chez Rothschild et à l’Elysée, a fourni des explications variables pour justifier n’avoir plus que 200 000 euros de patrimoine

LES FAITS : La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui avait été saisie par l’association Anticor a déclaré lundi [27/03/2017] après midi : « Les contrôles mis en œuvre par la Haute Autorité n’ont révélé aucun élément de nature à remettre en cause le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron. » Cependant, les chiffres indiqués laissent dans l’ombre plusieurs questions.

Malgré les explications qu’il a été amené à fournir à plusieurs reprises, des zones d’ombre subsistent lorsque l’on examine le patrimoine d’Emmanuel Macron. Voulant une nouvelle fois mettre un terme à la polémique sur ses revenus, le candidat à la présidentielle a ainsi déclaré, dimanche 19 mars lors du 20 heures de France 2 : « J’ai gagné de l’argent car j’ai eu un travail. Je n’ai rien à me reprocher. » Et l’ancien ministre de l’Economie de citer en référence l’article paru le même jour dans Le Journal du Dimanche sous le titre : « La fausse affaire des 3 millions évanouis ». Emmanuel Macron a salué cette enquête faite « avec beaucoup de rigueur » qui « démonte cette affaire ». Selon le candidat, ce sont donc ces chiffres qu’il faudra désormais considérer comme les bons. Pourtant, plusieurs éléments fournis au journal par le candidat à l’Elysée comportent des incohérences.

Par Renaud Belleville

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire

La candidate du Front national, opposée à la « repentance », estime que la France n’est pas responsable de cette rafle. Des propos tenus vingt-deux ans après un discours historique de Jacques Chirac reconnaissant la responsabilité de la France.

Marine Le Pen, candidate du Front national (FN) à l’élection présidentielle, a jugé dimanche 9 avril que la France n’était « pas responsable » de la rafle du Vél’d’Hiv, en 1942 à Paris, au cours de laquelle plus de 13 000 juifs avaient été arrêtés avant d’être, pour la plupart, déportés puis exterminés dans des camps nazis.

Dans l’émission « Le Grand Jury RTL-LeFigaro-LCI », le journaliste Olivier Mazerolle l’a interrogée sur son programme prônant « la promotion du roman national et le refus de repentance ». Il lui a demandé si Jacques Chirac avait eu tort de prononcer son discours de 1995 sur le Vél’d’Hiv, dans lequel il avait reconnu la responsabilité de la France. « Je pense que la France n’est pas responsable du Vél’d’Hiv », a répondu la présidente du parti d’extrême droite. Avant de développer :

« Je pense que, de manière générale, plus généralement, d’ailleurs, s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque, ce n’est pas LA France. La France a été malmenée dans les esprits depuis des années. En réalité, on a appris à nos enfants qu’ils avaient toutes les raisons de la critiquer. De n’en voir que peut-être que les aspects historiques les plus sombres. Je veux qu’ils soient à nouveau fiers d’être Français. »

« Marine Le Pen est la fille de Jean-Marie Le Pen »

« En niant la responsabilité de l’État français sur le Vel d’Hiv, Marine Le Pen rejoint son père sur le banc de l’indignité et du négationnisme », a réagi sur Twitter Christian Estrosi, président Les Républicains de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

« D’aucuns avaient oublié que Marine Le Pen est la fille de Jean-Marie Le Pen », a réagi sur BFMTV Emmanuel Macron. « Il ne faut pas avoir de complaisance ou minimiser ce qu’est le Front national aujourd’hui dans notre pays. Donc c’est une faute grave, ce qu’elle a fait », a jugé le candidat d’En marche !. « Je pense que Jacques Chirac avait justement pris ses responsabilités et eu un geste courageux ».

« Le crime fut commis par la France »

Le 16 juillet 1995, la France avait reconnu pour la première fois, par un discours historique de Jacques Chirac, son rôle dans cette rafle. « La France, patrie des lumières et des droits de l’homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable », avait-il déclaré. « Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français », avait ajouté le président Français.

En 2012, François Hollande avait réaffirmé la responsabilité de la France. « La vérité, c’est que le crime fut commis en France, par la France », avait-il souligné. « Pas un soldat allemand, pas un seul, ne fut mobilisé pour l’ensemble de cette opération. » Avant d’ajouter : « Il ne peut y avoir, il n’y aura pas, dans la République française, de mémoire perdue. »

Dimanche, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) et l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) ont également réagi aux déclarations de Mme Le Pen, dans des communiqués séparés, dénonçant « des propos révisionnistes ».

La candidate du FN s’est défendue dans un communiqué publié dimanche dans la soirée. « Comme Charles De Gaulle, François Mitterrand, ou encore de nos jours Henri Guaino, je considère que la France et la République étaient à Londres pendant l’Occupation et que le régime de Vichy n’était pas la France. C’est une position qui a toujours été défendue par le chef de l’Etat, avant que Jacques Chirac et surtout François Hollande, à tort, ne reviennent dessus », écrit-elle dans ce texte, dans lequel elle qualifie le régime de VIchy de « régime collaborateur et illégal ».

Par: Le Monde.fr avec AFP
 

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire
GUYANE : Solidarité de classe avec les travailleurs en lutte !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) tient à expri­mer sa soli­da­rité de classe avec les tra­vailleurs et la jeu­nesse de Guyane, enga­gés dans une lutte exem­plaire pour leurs reven­di­ca­tions légi­ti­mes en matière d’emplois, de ser­vi­ces publics et de sécu­rité.

La situa­tion économique et sociale catas­tro­phi­que de la Guyane (taux de chô­mage à 22 %, un ménage sur quatre vivant sous le seuil de pau­vreté, des mil­liers d’enfants non sco­la­ri­sés, des mil­liers d’habi­tants sans électricité , etc.) trouve sa source à la fois dans la crise du sys­tème capi­ta­liste qui frappe essen­tiel­le­ment les masses popu­lai­res, et dans l’héri­tage d’un ordre colo­nial que le statut de « dépar­te­ment d’outre-mer » n’a pas fait dis­pa­raî­tre. Pour preuve, le mépris avec lequel le gou­ver­ne­ment PS répond au mou­ve­ment social impulsé par l’Union des Travailleurs Guyanais : la minis­tre de l’outre-mer, Ericka Bareigts, refuse de se dépla­cer, lais­sant une délé­ga­tion de hauts fonc­tion­nai­res et tech­no­cra­tes tenter d’éteindre l’incen­die !

Pour sa part, le PCRF sou­tient plei­ne­ment le front de luttes blo­quant qui gran­dit depuis la semaine der­nière, unis­sant dans l’action et la grève géné­rale les tra­vailleurs d’EDF, de la santé, de l’éducation, de l’agri­culture, à toutes les cou­ches de la popu­la­tion vic­ti­mes des effets du capi­ta­lisme para­si­taire qui sévit en Guyane.

Le 26 mars 2017

 

SOURCE :

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire
6500 personnes au meeting de François Asselineau le 25 mars 2017 à Paris-La Vilette
6500 personnes au meeting de François Asselineau le 25 mars 2017 à Paris-La Vilette6500 personnes au meeting de François Asselineau le 25 mars 2017 à Paris-La Vilette
6500 personnes au meeting de François Asselineau le 25 mars 2017 à Paris-La Vilette

6500 personnes au meeting de François Asselineau le 25 mars 2017 à Paris-La Vilette

CONTRASTE SAISISSANT ENTRE LE DÉSASTRE DE MACRON À LA RÉUNION ET L'ÉNORME AFFLUENCE POUR ASSELINEAU À PARIS

Le journal de 20h de TF1 du 25 mars 2017 a évoqué tout d'abord le meeting politique de M. Macron, puis celui de François Asselineau hier soir au Paris Event Center.
Il en ressort que Macron a essuyé un échec cinglant, puisque la salle de meeting à la Réunion était quasiment vide, de nombreux spectateurs partant bien avant la fin.

TF1 a ensuite rapidement évoqué notre meeting qui s'est tenu hier pour les 10 ans de l'UPR et qui a connu une exceptionnelle réussite, avec plus de 6500 personnes présentes et une ambiance enthousiaste et survoltée !

SOURCE : FACEBOOK

VOIR LA VIDÉO CI-DESSOUS:

VOIR ÉGALEMENT LE LIEN CI-DESSOUS:

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Aide-Mémoire
Aucun texte alternatif disponible.

Petite mise au point pour ceux qui pensent que la France accueille trop d'immigrés et qui auraient tendance à souscrire aux idées de partis haineux et nauséabonds..

Par: Marc VERRIER.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog