Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Articles avec #politique catégorie

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
Pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

Pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Le Maire PCF de La Courneuve revient sur les conflits autour des législatives, mais aussi sur les problématiques des quartiers populaires, sur l’ubérisation et les conséquences économiques et sociales du projet d’Emmanuel Macron.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Aux législatives la DÉMONDIALISATION, sinon rien [PARDEM]

Communiqué du Parti de la démondialisation

[Pardem]

 

L’enjeu principal des élections législatives des 11 et 18 juin sera le score obtenu par les candidats du Parti de la démondialisation. Le Pardem fera son baptême du feu puisqu’il se présente pour la première fois au suffrage des électeurs. Il a lancé une grande souscription pour financer ses candidats, qui se poursuit actuellement, et à laquelle il est encore possible de participer. Si ce parti est inconnu du grand public, c’est parce qu’il est censuré par les grands médias, qu’ils soient de gauche ou de droite. Il est en effet le seul à présenter un réel danger pour le système. Certes, son poids actuel n’en fait pas une menace électorale immédiate pour les puissants.

Sa force, pour le moment, est ailleurs. Elle est dans son analyse de la mondialisation néolibérale, des conditions à réunir pour démondialiser, et dans son programme. Ce dernier, entre autres, est le seul à expliquer pourquoi le chômage est consciemment et cyniquement organisé par les classes dominantes dans le but de maintenir leurs profits à un haut niveau, et de rediscipliner le monde du travail. Il démontre – cas unique parmi les partis politiques qui ont tous renoncé – comment SUPPRIMER le chômage et la précarité. C’est le potentiel de changement radical que porte le Pardem qui en fait le seul mouvement politique d’avenir au service du peuple.

Dans les circonscriptions où le Pardem n’aura pas de candidat, l’intérêt du peuple sera d’abord de priver le nouveau président de la République d’une majorité parlementaire. Bien sûr, les partis duettistes de l’alternance, le Parti socialiste et Les Républicains, ainsi que leurs satellites (PCF, EELV et PRG d’un côté, UDI d’un autre), n’ont aucune raison de ressusciter après leur disparition lors de la présidentielle qui doit être confirmée aux législatives.

Le Front national, de son côté, est utilisé par une partie du peuple français pour signifier sa colère de voir la souveraineté nationale, base de tout processus démocratique, et les acquis sociaux durement obtenus, bafoués de façon éhontée par une classe politique intégralement acquise aux institutions néolibérales européennes. Ces victimes de la mondialisation se trompent en croyant que le FN est le vecteur d’un changement favorable au peuple. L’échec de Madame Le Pen à la présidentielle doit être confirmé pour les candidats du FN aux législatives.

Quant à la France Insoumise, elle reprend le modèle désastreux du Premier ministre grec de Syriza, Monsieur Tsipras. Sa soumission au système est totale après avoir fait croire l’inverse. C’est la seule roue de secours du système européen en France si le consensus sur le statu quo reposant sur des candidats classiquement néolibéraux ne fonctionne plus. Ce n’est certes pas du tout le premier choix de l’oligarchie, mais cela constitue bel et bien le dernier, si tout le reste échoue.

Les vrais enjeux politiques sont de récupérer des institutions démocratiques, le cadre irremplaçable de la souveraineté nationale en sortant des institutions multilatérales néolibérales, notamment « européennes ». Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit aussi d’entamer enfin le démantèlement de la mondialisation néolibérale. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit encore de faire de nouveau avancer plus loin les acquis sociaux après avoir défait toutes les mesures néolibérales des trente dernières années. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement.

C’est tout le sens du Pardem, seul parti proposant directement, sans gesticulations ni postures la démondialisation. Il n’y a qu’une seule manière de s’organiser rationnellement et efficacement pour accélérer le processus de restauration de la démocratie et du progrès social. C’est de voter pour les candidats de la seule force de renouvellement politique adaptée aux enjeux fondamentaux de la nouvelle époque qui s’ouvre devant nous, le Pardem.

 

SOURCE :

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Comme pressenti, c'est le maire LR du Havre, Edouard Philippe, qui a été nommé Premier ministre ce lundi. Nathalie Nail, conseillère municipale PCF du Havre, l'une de ses principale opposante, dresse pour RMC.fr le portrait du nouveau locataire de Matignon

 
Edouard Philippe est «un beau parleur», prévient sa principale opposante au Havre
Nathalie Nail, conseillère municipale d'opposition (PCF) du Havre.

"Edouard Philippe, c'est quelqu'un qui a toujours su saisir les opportunités: il a été rocardien, puis maire du Havre à l'appel d'Antoine Rufenacht (son prédécesseur), puis après il a été Juppéiste et aujourd'hui il est macroniste. C'est par son ambition dévorante qu'il en est là aujourd'hui. Qui se ressemble s'assemble, et on peut dire qu'il est Macron compatible. Dans sa façon de gérer sa ville, c'est le même personnage qu'Emmanuel Macron: un coup à droite, des clins d'œil à gauche…

"Il aime l'ordre et est très légaliste"

Je dois dire qu'il est intelligent. C'est quelqu'un de rigoureux, d'organisé, qui aime l'ordre et qui est très légaliste. Il a tout à fait les épaules pour Matignon.

Au Havre, il s'est choisi une majorité municipale qu'il pouvait manipuler comme il voulait: il y en a 4 ou 5 qui sont des politiques, les autres sont issus de la société civile et obéissent aux ordres. Il n'aime pas être confronté aux difficultés. A chaque conseil municipal je bats le fer contre lui et il s'en sort toujours avec des pirouettes: soit il tourne les choses en dérision, soit il noie le poisson. Il garde le micro pendant une heure et puis conclut sans qu'on puisse lui répondre.

"C'est un beau parleur"

Il ne va jamais au clash, il n'aime pas ça et quand on le pousse dans ses retranchements il va s'en sortir avec des pirouettes. C'est un beau parleur qui a l'art de blouser (sic) son monde. Par exemple, il a annoncé un tarif réduit pour les chômeurs et les étudiants pour le festival de musique Mosaïques: ils ne paient plus 20 euros mais… 15 euros. Quelle réduction ! Même chose pour le stationnement payant. Les tarifs ont augmenté de 100%, mais il a pris soin d'expliquer sur les horodateurs que 'la ville offrait le stationnement entre midi et deux'. Mais ça a toujours été comme ça! Il est un peu filou. Il a de beaux discours mais dans les actes il n'y a pas grand-chose.

Sa politique n'est pas pour tous les Havrais. Il y a la politique pour le centre-ville, et la politique pour les quartiers populaires. Il a augmenté tous les tarifs de cantine, des loisirs. Il a fait une belle bibliothèque en centre-ville mais n'a pas voulu faire une ludothèque dans les quartiers."


BFM

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

LÉGISLATIVES : vers un accord entre « la France Insoumise » et le PCF ?

Je voudrais comprendre : le PCF a actuellement 7 députés, les propositions de « la France Insoumise » lui permettraient, grâce à la dynamique du vote Mélenchon et si la campagne est loyale, de largement doubler son nombre d’élus et même de constituer, s’il le souhaite, un groupe parlementaire autonome (il faut 15 députés), que souhaite-t-il de plus ?

El Diablo

La lettre adressée par « La France Insoumise » au secrétaire national du PCF, Pierre Laurent :

 

Cher Pierre, chers camarades,

 

Nous avons pris bonne note du courrier que tu nous as transmis suite à notre échange du mardi 2 mai à propos des élections législatives. Cette discussion constituait la 5ème rencontre entre le PCF et des délégations de la France insoumise depuis le mois de janvier. Aucune de ces rencontres n’a pour l’instant permis d’avancer malgré les propositions que nous avons faites à plusieurs reprises :

-Au mois d’octobre dernier, nous invitons le PCF à prendre toute sa place au sein de la France insoumise pour permettre une articulation étroite entre les élections présidentielles et législatives. Dans l’Humanité du 11 janvier, tu réponds qu’il n’y aura pas d’accord entre le PCF et la France insoumise. Nous avions pris acte de ce refus.

-En janvier 2017, nous prenons cependant connaissance de votre souhait que nous n’investissions pas de candidat dans un nombre réduit de circonscriptions, principalement celle de vos députés sortants. Nous vous proposons donc de travailler dans un esprit de responsabilité à des accords de désistements réciproques. Cette méthode est refusée par votre délégation au cours du mois de février.

Bien que nous ayons toujours laissé ouverte la porte des discussions, vous n’êtes pas revenus sur ce refus avant le 1er tour de l’élection présidentielle. Nous avons d’ailleurs été étonnés dans le même temps de vous entendre dire que nous ne répondions pas à vos demandes de rencontre.

Après le 1er tour, toujours guidé par la volonté d’œuvrer à un accord, nous prenons malgré tout l’initiative de vous proposer une rencontre. Elle s’est tenue le 28 avril dernier dans nos locaux. La veille, nous avions appris par la presse une proposition que vous souhaitiez nous faire. Lors de cette rencontre, tu n’as ni voulu confirmer ni démentir cette information. La discussion n’a, de fait, pas pu avancer mais nous avons convenus d’un nouvel échange pour le 2 mai.

Quelques heures avant la réunion, nous découvrons par la presse que vous souhaitez maintenant un accord national, en contradiction avec votre refus de janvier. Il nous est difficile de suivre ces changements qui nous interrogent sur votre volonté d’aboutir à un accord. Il est donc temps que nous avancions car nous ne pouvons plus retarder notre entrée en campagne.

Nous ne pouvons bien évidemment pas être d’accord avec votre demande : il s’agirait de partager le territoire entre 50% de candidatures communistes portant le programme du PCF et 50% de candidatures de la France insoumise s’inscrivant dans la continuité de la campagne présidentielle. Ce serait rendre impossible le fait de retrouver à l’élection législative les 7 millions de voix qui se sont portés sur le programme de Jean-Luc Mélenchon. Ce serait diluer la force conséquente que nous avons rassemblé dans des campagnes différentes d’une circonscription à l’autre. Ce serait réduire à néant plusieurs mois d’effort pour proposer au peuple français un projet politique clair et cohérent. Ce serait trahir la confiance des 500 000 personnes qui ont contribué à cette démarche et qui ne veulent plus d’accords électoraux sans cohérence. Ce serait une faute politique et stratégique que nous ne pouvons pas commettre si nous voulons proposer à l’élection législative une perspective majoritaire.

Si vous souhaitez un accord sur l’ensemble du territoire, nous vous proposons donc, une nouvelle fois, de travailler à ce que des candidats du PCF puissent s’inscrire dans la campagne de la France insoumise pour les élections législatives. C’est d’ailleurs déjà le cas de plusieurs d’entre eux, comme d’ailleurs de militants d’Ensemble, d’EELV, de la NGS ou du PG qui se sont regroupés dans ce cadre qui rassemble déjà très largement.

Si vous refusez à nouveau cette main tendue, nous sommes toujours prêts à examiner un accord de désistement réciproque. Bien sûr, nous regretterions dans ce cas que vous preniez la responsabilité d’une division dans la grande majorité des circonscriptions. En effet, des candidats qui portent la démarche et le programme de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle y sont d’ores et déjà investis.

Nous demandons alors que cette situation de concurrence soit assumée comme telle et que cessent les procédés de certains de vos candidats visant à créer une confusion dans l’esprit des citoyens. Nous souhaitons donc la mise en place de règles de bonnes conduites permettant la clarté pour les électeurs :

-Non utilisation du nom et de l’image de Jean-Luc Mélenchon par les candidats du PCF pour leur matériel de campagne et leur matériel officiel afin de ne pas induire en erreur les électeurs et de respecter son droit à l'image.

-Non utilisation du logo « Front de Gauche » par tous les candidats, étant donné que les composantes de ce rassemblement seront divisées dans l’élection.

Nous vous proposons donc un accord sur 52 circonscriptions afin de permettre une représentation importante du PCF et de la France insoumise à l’Assemblée Nationale.

Dans 11 circonscriptions à travers le pays, la France insoumise a d’ores et déjà investi des candidats issus du PCF ou rattachés à lui (03-02, 06-01, 06-05, 09-01, 12-02, 71-02, 78-06, 79-01, 80-01, 82-01, 87-03). Ces candidats n’auront donc pas de concurrence.

Nous proposons de retirer ou de ne pas investir de candidats dans 15 autres circonscriptions :

- celles des 7 députés sortants du PCF (13-13, 18-02, 59-16, 59-20, 60-06, 63-05, 93-04)

- 8 circonscriptions parmi celles que vous nous avez demandé en février et sur lesquelles le-score de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle a été parmi les plus hauts du pays (02-04, 69-14, 76-03, 76-06, 76-08, 92-01, 92-11, 93-02)

En contrepartie, nous souhaitons que le Parti Communiste retire ou n’investisse pas de candidats sur 26 circonscriptions : 09-02, 13-03, 13-04 ou 13-07, 31-04, 31-09, 34-02, 38-03,57-08, 59-01, 60-03, 62-03, 75-06, 75-09, 75-10, 75-15, 75-16, 75-17, 84-01, 91-01, 91-10, 93-01, 93-06, 93-07, 94-02, 94-10, 95-08.

Après plusieurs mois d’échanges, à 5 semaines du premier tour, il est temps que ces discussions aboutissent. Nous considérons donc qu’il ne sera pas possible de poursuivre nos échanges après le mardi 9 mai sans handicaper notre entrée en campagne. Nous sommes donc disposés à vous rencontrer dans les meilleurs délais pour échanger sur la base de cette proposition.

Avec nos salutations fraternelles,

Pour la France insoumise,

Martine Billard, Raphaël Qnouch, Francis Parny, Manuel Bompard

 

VOIR ÉGALEMENT LE LIEN CI-DESSOUS :

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Cher-e-s ami-e-s, chèr-es insoumis-e-s, chers toutes et tous,

Même si je ne réponds pas directement à chacun d'entre eux car ils sont trop nombreux, je tiens à remercier tous ceux qui m'envoient des messages d'amitiés et de réconfort via les réseaux sociaux. Ils me vont droit au cœur.

Immense merci à tous. Immense merci à toutes celles et tous ceux qui ont fait vivre cette fabuleuse campagne. Vous pouvez être très fier de vous. Notre résultat est un énorme succès, un évènement historique ! Plus de 7 millions de voix ! C'est magnifique ! A 600 000 voix près, à peine, nous étions au second tour, et toute l'histoire du pays devenait différente ! Quel exploit !

Bien sûr, dimanche soir, j'étais très déçu. Comment le cacher ? Il faudrait avoir un cœur de pierre pour ne pas l'être. Je ne suis pas un cynique qui fait de la politique pour de basses raisons matérielles, ou comme d'autre pratique des sports extrêmes pour se donner du frisson. Non ! Comme vous, j'ai la passion de l'égalité et de la justice et je ne supporte pas de voir notre pays, et notre grand peuple, réduit pour 600 000 voix à peine, à une alternative morbide : d'un côté, l'extrême droite et son discours de haine, sa sordide détestation des musulmans, sa rage contre ceux qui étaient en grève pour la défense de la retraite à 60 ans en 2010 ou d'un autre côté, l'extrême finance et son discours déshumanisé plongé dans les eaux glacées des calculs égoïstes, sa défense de la loi El Kohmry et de l'article 49 3.

Mais, je reste lucide et que les choses soient claires. Comme des milliers d'insoumis, l'essentiel de ma vie est un combat contre le FN, ses idées, ses dirigeants.. J'ai écrit trois ouvrages à ce sujet et des dizaines d'articles. J'ai manifesté des centaines de fois contre le FN, j'ai fait des centaines de confrontations avec des dirigeants FN, etc.. et je crois donc (comme vous) ne rien avoir à prouver sur ce terrain.

Avec détermination, ce combat contre l'extrême droite doit continuer : pas une voix qui a voté Jean-Luc Mélenchon ne doit aller pour le FN.

Mais, ceci étant affirmé, parlons-nous clairement : parmi les 440 000 insoumis qui ont fait cette campagne certains glisseront dans l'urne du 7 mai un bulletin blanc ou nul, d'autres voteront pour Emmanuel Macron (certes en se bouchant le nez), d'autres enfin s'abstiendront. C'est ainsi. Qui sont les "salauds" parmi ces trois attitudes ? Qui a une position "amorale" ? Qui est indigne de militer avec moi pour bâtir un monde meilleur ? Aucun à mon avis, surtout si nous restons unis demain pour continuer à porter nos idées ensemble. C'est pourquoi nous mettons en œuvre une consultation pour rester unis. Et je n'utiliserai pas ma position de porte-parole pour dire publiquement ce qui est "bon" et ce qui ne l'est pas. J'essayerai de porter encore la voix de tous... et mon vote personnel est une question secondaire (seule confidence, j'irai voter).

Au passage, j'ai vu avec satisfaction que cette position est peu ou prou celle défendu par la CGT et FO, soit les principales confédérations syndicales..

Par contre, les mêmes qui nous critiquent ont soutenu des lois iniques qui ont amené des milliers de gens à se tourner vers le FN. Ceux qui nous injurient ont soufflé dans les voiles du Fn par leur aveuglement et leur arrogance antisociale. Ceux qui voudraient nous donner la leçon, ont fini leur campagne en nous insultant publiquement afin d'empêcher que nous battions l'extrême droite, le candidat PS a même cru pertinent de dire que nous avions "un problème avec la démocratie". Ces paroles folles n'ont fait que creuser un fossé, qui a profité à Macron et Le Pen... et nous a desservi, nous, les seuls qui étions en capacité d’évacuer le FN du second tour.. Cela s’est joué à 600 000 voix ! Le vote utile pour le PS, ne l’a été que pour l’extrême droite. On pourrait presque dire que dans cette élection le PS avait en fin de compte deux candidats, l’un pour nous « geler » des voix, l’autre pour additionner celle de gens de droite, de centristes et continuer l’action de François Hollande.. mais en plus dur encore.

Et ce mardi soir, j'ai vu avec consternation qu'Emmanuel Macron a continué à demander "une adhésion" à son projet pour voter pour lui, et a cru intelligent de nous insulter, et particulièrement notre candidat, lors du JT de France 2 le jour même où débute notre consultation... C'est un irresponsable.

Quel est le bilan de ceux qui nous critiquent ? Observons le : le désespoir, le FN au 2e tour, la banalisation des idées xénophobes du FN, la défense de la déchéance de nationalité pour des français, le chômage, la pauvreté.... A quoi a servi la "mise en garde" de François Hollande à 10 jours du premier tour contre "le danger d'un deuxième tour Mélenchon-Le Pen" ? En réalité, seule la présidente du FN en a tiré profit, car peut être quelques milliers de nos concitoyens, devenu inquiet par toutes ces attaques qui nous visaient, ont-ils été dissuadé de voter pour JLM... La présidente du FN a dû s’en frotter les mains. Terrible bilan. Qu’on me donne l’identité d’une seule personne qui vote FN en raison des discours de Jean-Luc Mélenchon et des Insoumis. Il n’en existe pas. C’est l’inverse. Je connais d’ex électeur FN qui ont cessé de la faire, grâce à nous. Par contre, je connais des milliers d’électeurs FN qui votent ainsi en raison du dégoût que leur suscitent le PS et ses chefs si prétentieux.

Alors, oui, notre combat continue évidemment...plus fort que jamais. Dans ce vieux monde qui s'effondre, la France Insoumise et la seule force progressiste, humaniste, écologique et favorable à la fin de la monarchie présidentielle qui émerge. Cette force continuera d'avancer, avec Jean-Luc Mélenchon au premier rang. C'est elle qui fait reculer le FN vraiment. C'est elle qui redonne le goût de voter. C'est elle qui permet d'être devant le FN dans des centaines de villes de France.

Pour vous faire entendre sur ce 2e tour, participez massivement à la consultation de la France Insoumise. Elle s'est ouverte aujourd'hui sur notre plateforme http://f-i.jlm2017.fr/consultation_2nd_tour .Soyez nombreux à y exprimer votre opinion. Il n'en sortira pas une "consigne de vote", les insoumis n'en ont pas besoin, mais un état des lieux sur l'opinion de ceux qui ont fait cette campagne. Cela permettra à certains de réfléchir plus facilement.

Pour le reste, "la France Insoumise"...reste insoumise aux menaces et intimidations. Qu'on se le dise. C'est comme cela que nous resterons utiles pour notre peuple, aujourd'hui et demain. Et que les nombreuses victoires électorales viendront saluer notre travail collectif !

Pour des Jours heureux, enfin !

Un dernier mot pour conclure : merci Jean-Luc. On continue...

Amitiés,

A. CORBIERE

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

La liste des candidats à l'élection présidentielle 2017, est la suivante :

  • Mme Marine LE PEN,
  • M. Emmanuel MACRON,

 

Les premiers résultats de la soirée après 20H.Dans le CHER.

 
nombre
%
inscrits
%
votants
inscrits228981  
abstentions5801625,34 
votants17096574,66 
exprimés14773564,5286,41
blancs179427,8410,49
nuls52882,313,09
 
          voix
%
exprimés
M. MACRON Emmanuel9037761,18
Mme LE PEN Marine5735838,82
000000

 Résultats du 2nd tour

Emmanuel MACRON

En marche !

65,9%

 

Marine LE PEN

Front national

 

 

 

34,1%

 

Abstentions

25,8%

 

 

Estimations réalisées par ELABE.

Par: Citoyen18.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Par: Citoyen18

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog