Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Articles avec #fetes catégorie

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #FETES

André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme, président du groupe GDR à l'Assemblée nationale adresse un message aux participants à la Fête de l'Humanité à laquelle il ne peut participer cette année pour des raisons de santé.

La Fête de l'Humanité est une belle fête. 2 à 3 jours de vrai bonheur pour tous ceux qui ont la chance de pouvoir s'y rendre malgré les difficultés du quotidien. Je pense en particulier aux contraintes financières qui concernent beaucoup de communistes et habitués de notre fête aux revenus modestes. Mon métier d'enseignant, puis de chef d'établissement, a fait que cette barrière de l’argent m'a toujours épargné. Mes responsabilités électives ont ensuite fait de ce week-end un agréable « passage obligé » : chaque année, débats, rencontres, initiatives multiples et moments de convivialité occupent intensément mes 3 jours de fête. Un marathon minutieusement préparé en amont, minuté même pour satisfaire le maximum de demandes. Les sollicitations sont en effet nombreuses et entraînent des refus malgré toute ma bonne volonté. C'est ainsi que j'ai bien évidemment préparé l'édition 2015, comme toutes les précédentes.

Malheureusement, pour reprendre Jules Romains, « la santé est un état précaire qui ne présage rien de bon ». La solide bête auvergnate que je suis, pourtant héritière des scieurs de long du Livradois au dos d'acier, est clouée à la maison. « Lombalgie aiguë » a décrétée le médecin. Résultat prévisible de mon obstination, malgré les premières douleurs, à me rendre à Clermont-Ferrand, dimanche dernier, pour notre vente de fruits et légumes en compagnie de notre tête de liste régionale, Cécile Cukierman. 120 km avec le dos déjà « en compote », ça se paye : comme disaient nos anciens « quand on sème des épines, on ne va pas sans sabots ». Certes, rien de très grave. Mais c'est avec la rage au cœur que je dois pourtant renoncer à la fête et faire faux bond (difficilement vu mon état) à tous ceux qui comptaient sur ma présence.

Je pense en particulier aux associations amies de Cuba et aux camarades cubains que je devais rencontrer, aux Auvergnats du stand des "3 bougnats", aux collègues de l’Association Nationale des Elus Communistes et Républicains, aux camarades de Rhône-Alpes, du Tarn-et-Garonne, du Val d’Oise, de l'aéronautique, aux copains avec qui je devais me livrer à quelques agapes.

Sans oublier les nombreux amis des différentes fédés et de Facebook, que je croise en nombre dans les allées de la fête. Brefs moments de partage, sourires, bises ou poignées de main, mais aussi des messages de souffrance et d’exaspération, l’expression d’une colère grandissante, et de nombreux témoignages de luttes. Des mots échangés qui donnent du sens à nos combats et sont une boussole pour nos choix politiques. Des paroles dont je m’empare comme d'une boîte à outils  pour en faire un usage dans l’exercice de mon mandat. Quelquefois aussi, des discussions rudes sur mes prises de position et celles des député(e)s du Front de gauche, durant lesquelles je dois assumer ma responsabilité de Président de groupe. Mais ce qui me marque le plus chaque année dans la fête, ce sont ces camarades de tous âges, dévoués à notre cause, pétris d’humanité, à l'image du grand poète turc Nazim Hikmet : « Je suis communiste / Je suis amour des pieds à la tête ».

 

Je comptais aussi rencontrer Manu Chao pour nous rappeler quelques souvenirs communs remontant à la venue, en 1991, de La Mano Negra au Festival emblématique « St-Amant-Rock-ça-vibre ». J'étais alors le maire de notre petit village de 500 habitants, et Manu m'avait fait slamer devant une foule énorme de près de 15 000 spectateurs. Le lendemain matin, je paniquais à la vision d'un bourg aux conteneurs débordants et aux rues jonchées de milliers de canettes de bière. Par un éclair de génie, j'avais alors sollicité Manu, buvant tranquillement son café à la terrasse du bistrot, pour m'aider dans cette tâche titanesque. Tel le joueur de flûte, il avait entraîné avec nous, derrière le camion-benne, des dizaines de festivaliers pour nettoyer notre village gaulois. « Si je me marie, ce sera toi qui scellera mon union » m'avait-il dit en rigolant. Je ne sais pas si la promesse vaut toujours, mais mon mandat de conseiller municipal étant sans doute le dernier, je voulais lui dire qu'il devait faire vite, si ce n'est pas encore fait, comme la rumeur le dit.

Quant à la traditionnelle montée du dimanche après-midi des membres du Conseil national sur la grande scène, j'avoue que l'exercice me manquera peu. Je conçois que la tradition a valeur de symbole, elle n'en est pas moins désuète, même si elle donne une indispensable force collective au discours du Secrétaire national du Parti ou du Directeur de l'Huma. Quoi qu’il en soit, j’attends l'intervention de Pierre avec impatience. Elle prendra cette année une dimension encore plus grande au regard de la gravité des questions qui agitent l'actualité et de l'enjeu des élections régionales. Je l'écouterai de ma campagne, celle de l'écrivain ambertois Henri Pourrat, « dans ces monts où l'air a un arôme de sauge, et où les heures comptées d'une antique horloge sont heures de liberté ».

Pour conclure, bonne fête à tous. Je vous envie ! Et à l'année prochaine...si mon dos le veut bien.

Par: André Chassaigne. 
 

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #FETES

Vendredi 11 Septembre 2015 :

13h=> inauguration du Stand

Samedi 12 Septembre 2015 :

14 h30 => DÉBAT avec les républicains espagnols : La 3ème République ? Quel avenir pour l’Espagne et pour la solidarité militante franco-espagnole ?

Avec Rose-Marie Serrano de l’association ARE (Amis des Républicains espagnols en région parisienne),

Manuel Ruiz Robles, représentant à Paris de ANEMOI (collectif de militaires espagnols républicains),

Almudena Cros, de l’AABI, parlera des Brigades Internationales

Maria Torres Celada présentera le livre « Franco la muerte », 20 nouvelles contre l’oubli (editions Arcane 17) (présence à confirmer).

17 h=> MEETING international en présence de : Monsieur l’Ambassadeur de Cuba, accompagné d’un représentant du PC de Cuba

Monsieur l’Ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela

Le représentant du Parti Sadi en France (Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance – MALI), M. Mohamed Diarra

Le PC suédois (sous réserve)

Le PADS (Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme)

Vincent Flament pour le CISC (Comité Internationaliste pour la Solidarité de Classe)

Antoine Manessis pour le PRCF

A l’issue du meeting, débat avec Marianne Dunlop et Danielle Bleitrach sur le livre « URSS, 20 ans après » Editions DELGA, suivi d’une vente-signature.

Puis ventes et signatures des livres récents parus chez DELGA d’Annie Lacroix-Riz, Maxime Vivas, Georges Gastaud, etc.

Dimanche 13 Septembre 2015 :

14 h 30 => DÉBAT POLITIQUE: sortir de l’U.E. atlantique et de l’euro « par la porte à gauche », utopie ou unique voie réaliste pour le socialisme ?

-Jean-Luc Pujo, président des Clubs « Penser la France », initiateur d’un appel pour un nouveau CNR

-Marie-Christine Burricand, conseillère générale du Rhône, animatrice du Réseau « faire vivre et renforcer le PCF »

-Stéphane Sirot, historien du syndicalisme

-Un responsable du Front syndical de classe

-Un responsable du Parti de gauche (à confirmer)

-Georges Gastaud, secrétaire national du PRCF

-----

Table de littérature, Bar, Restauration légère, Menu rapide, Mojito des JRCF de soutien à CUBA

-----

OÙ TROUVER LE STAND DU PRCF SUR LA FÊTE DE L’HUMANITÉ 2015 ?

Le stand PRCF est situé : avenue Woody GUTHRIE (entre les stands de la CGT et de la Haute Vienne) à gauche de la scène ZEBROCK et de la place Georges Moustaki - face à la Halle Nina Simone.

 

Par: Site du PRCF.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #FETES
Fete de l'Humanité 2014.

ARTISTES PARTICIPANTS AU PROGRAMME :

Bernard LAVILLIERS, Massive ATTACK, SCORPIONS, Alpha BLONDY, AYO, PUGGY, Temples, Les Ogres de Barback,


de la musique classique…

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog