Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

 

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mardi 10 mai dans toute la France pour manifester contre le recours à l’article 49-3 de la Constitution, qui permet au gouvernement de faire adopter sans vote du Parlement le projet de Loi Travail El Khomri. Craignant de ne pas obtenir une majorité, à cause de l’hostilité de nombreux députés de son propre parti, le Premier ministre Manuel Valls a décidé de passer en force pour mettre en œuvre son projet de loi, malgré les manifestations et appels au retrait du projet par les syndicats ces dernières semaines.

« C’est pas le patronat qui fait la loi, la vraie démocratie, elle est ici », scandaient les manifestants réunis devant l’Assemblée nationale. A Toulouse, ils étaient un millier selon la police, 2000 selon les syndicats. Deux manifestants et un policier ont été blessés. Des manifestations ont eu lieu également à Lyon, Lille, Marseille, Rennes, Montpellier, Grenoble, Strasbourg,... A Nantes, on défilait avec le slogan « Tout le monde déteste le PS ». « Désolé pour le dérangement, nous essayons de sauver notre avenir », peut-on lire sur une pancarte à Paris. Ou bien « Démocratie, où t’es ? ».

Le passage en force du gouvernement est une « insulte au peuple » et un « déni de démocratie » pour le mouvement Nuit Debout, qui appelait à manifester. « 1 307 000 signataires contre la loi travail, des centaines des milliers de manifestant-e-s à plusieurs reprises dans les rues, 200 #NuitDebout en France, 71% de la population contre la loi travail : la seule réponse du gouvernement c’est le passage en force et la répression ! », rappelait le mouvement dans un communiqué diffusé le 10 mai. A droite, le parti Les Républicains et les centristes de l’UDI, favorables à un texte qui serait encore plus déséquilibré aux dépens des salariés, ont déposé une motion de censure contre le gouvernement, qui sera soumise au vote jeudi 12 mai. Le mouvement Nuit Debout a également publié une Motion de censure populaire, « considérant qu’en écartant le vote au sujet d’une réforme dangereuse et contestée par la société française dans sa majorité, le gouvernement bafoue la démocratie dont il est le gardien. »

Sept syndicats opposés au projet de loi travail, dont la CGT et FO, ont appelé à de nouvelles manifestations les 17 et 19 mai. « Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mobilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3. Inacceptable ! », écrivent-ils dans un communiqué publié le 10 mai. Une journée nationale de grèves et manifestations est également prévue jeudi 12 mai – la cinquième à l’appel de l’intersyndicale, après les 9 et 31 mars, 9 et 28 avril.

Manifestation devant l’Assemblée nationale, le 10 mai, après l’annonce du recours au 49-3 par Manuel Valls dans l’après-midi :


Dessin : Rodho

Photos et vidéo : Agnès Rousseaux

 

Cet article vous a intéressé ? Basta ! a besoin de ses lecteurs pour poursuivre son travail, faites un don.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog