Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Retraite : ne pas supprimer la décote c’est tenter de tromper le couillon !

retraites-maltraites.jpg

Ça y est, c’est reparti ! Ils veulent nous remettre le couvert sur la retraite.

Mais si le président veut reculer l’âge de départ à la retraite, le premier ministre prétend ne pas vouloir toucher à l'âge légal: qu'est-ce que cela veut dire ?

En annonçant qu'il faudrait certainement allonger la durée de cotisation, François Hollande a confirmé en direct ce qui se murmurait dans les rangs socialistes depuis plusieurs semaines. Pourtant son programme de candidat à la présidentielle restait évasif sur la question, en évoquant dans l'engagement numéro 18 « une négociation globale »  avec les partenaires sociaux. L'axe principal de campagne du candidat présidant était surtout le « retour à la retraite à 60 ans », mis en avant comme un retour sur la réforme menée en 2010 par Nicolas Sarkozy et François Fillon.

Interrogé quelques jours plus tard sur un éventuel report de l'âge légal (pour le départ à la retraite) au-delà de 62 ans - la réforme de 2010 porte déjà l'âge légal à 62 ans d'ici à 2017-, le Premier ministre s'est voulu clair : « Nous ne toucherons pas à l'âge légal. Le fil conducteur de nos décisions, c'est la justice. Cette réforme traitera la pénibilité au travail, la complexité des régimes et résoudra les inégalités. Au final, nous paierons les retraites, nous préserverons les plus petites retraites, et nous pérenniserons les régimes de retraite pour les générations à venir ».

La chose est pourtant claire : si l’on allonge la durée de cotisation sans supprimer le système de la décote, cela veut dire qu’on baisse les retraites à l’âge légal, ou que l’on oblige le salarié à reculer l’âge de réel de son départ à la retraite.

En effet, cela parait fou, mais c’est vrai ! Si vous n’avez pas atteint le nombre d’années nécessaire de cotisation imposée par la loi, ou plus précisément si vous n’avez pas cotisé un nombre de trimestres suffisants en regard de celui que prévoit la loi :

=> Non content de ne pas vous octroyer une retraite complète,...

=> ... le législateur vous applique une réduction de cette retraite incomplète : cela s’appelle une décote.

C'est bel est bien une double peine ! L’allongement de la durée de cotisation aggravera donc ce phénomène et obligera les salariés à partir plus tard ! Un départ une année avant d’avoir atteint cette durée obligatoire réduit la retraite de l’équivalent de 3 années ! Le taux de décote progresse d’années en années, et devrait atteindre 5% par années manquantes, pour un maximum de 25% de réduction de la retraite (un quart !).

Sont particulièrement pénalisés ceux qui ont décidé d’aller jusqu’au Bac et de faire des études supérieures. Les jeunes ne vont sûrement pas dire merci à Hollande et à Ayrault !

Sont pénalisés de la même manière ceux qui ont accumulés des années de galères et de précarité, de TUC, de CES, de RMI et/ou de RSA, ou d'arrêts de maladie (Accident, cancer, etc...)... Ils sont nombreux ceux qui découvrent, qu'alors qu'ils ont commencé jeunes, ils ne peuvent pas prétendre à la retraite anticipée à 60 ans, parce que tous ces dispositifs ne cotisent pas aux caisses de retraites. Merci qui ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article