Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Syndicats

Voilà le syndicat qui dit défendre les salariés et seul soutien du gouvernement ! Remarque avec le nouveau périmètre des licenciements économique inclus dans la Loi Travail la CFDT va pouvoir se lâcher sur les délocalisations !

 
 
Par: Nicolas Maury

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Transports

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Je partage totalement l’intervention de ce jeune dirigeant communiste de la fédération du Pas de Calais : il dit le paradoxe d’un Congrès lancé sur des bases qui paraissent de plus en plus étrangères à ce qui se déroule devant nous, devant ce mouvement dans lequel  la CGT a un rôle de pointe. Une CGT qui a 700.000 adhérents et qui donc regroupe plus que tous les partis réunis, sans parler du PCF lui-même. Ce qui apparaît c’est donc la nécessité d’avoir un parti à la hauteur de ce mouvement.

Ce Congrès a débuté par les tractations autour des primaires, les divisions de la direction sur la manière soit de nous ficeler derrière le PS, soit derrière un Front de gauche qui a abandonné toutes références au PCF… La direction a convié les militants à aller s’occuper à nuit debout, puis à faire passer un questionnaire pour savoir ce que les Français pouvaient bien vouloir (tactique de communication reprise par Macron,  c’est dire)… Il y a eu comme depuis des années erreur tactique, mais logiquement incompréhension de la nature du mouvement.

Si on a pu se faire des illusions sur la nature de ce mouvement dans les premières manifestations , les nuits debout, l’entrée en masse de la classe ouvrière et des secteurs productifs a posé la vieille question de la propriété privée, de la nécessité de nationaliser les secteurs de l’énergie, d’en finir avec le chantage du patron de Total.

Guillaume Sayon dit l’urgence d’un programme des communistes, pas des phrases creuses, non un programme qui corresponde à l’exigence du combat qui se déroule sous nos yeux.  Un vrai programme sur des questions précises, pas des encycliques de bons sentiments pour mieux faire passer des alliances de sommet, des primaires dont personne ne veut, ou la fin du PCF dans un conglomérat comme l’ont proposé une partie de la direction.

Ceux qui ont eu le courage de se rassembler autour du texte « Unir les communistes » ressortent renforcés, et sont convaincus qu’ils vont avancer dans la seule voie qui correspond à ce que sont les communistes, un programme, un parti capable de le faire vivre en relation avec les luttes autant que dans les périodes électorales.

Par: Danielle Bleitrach

 

Source:

 

#Actualité politique

Guillaume Sayon (PCF Fédération du Pas-de-Calais)

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS
Au 49-3 la rue répond par le 14-6 ! MANIFESTATION nationale le 14 juin 2016 à PARIS

#Actualité FRANCE

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS
Loi Travail : MENSONGES et DÉSINFORMATIONS [une déclaration de la CGT]

Décidément la mobilisation majoritaire au sein de l’opinion publique contre le projet de loi travail semble grandement déstabiliser patronat et gouvernement.

Hier, c’est Pierre Gattaz qui a montré le vrai visage d’un patronat rétrograde et irresponsable en insultant la CGT, première organisation syndicale de ce pays.

Il a ciblé, à travers elle, tous les salariés, les jeunes, les privés d’emploi et les retraités mobilisés massivement depuis plus de trois mois pour conserver un code du travail pour tous et gagner de nouveaux droits.

En utilisant, à l’égard de la CGT, des mots aussi violents que « voyous et terroristes », dans le journal Le Monde daté du 30 mai 2016, il a clairement franchi la ligne rouge !

La CGT s’indigne de l’utilisation de tels propos à son encontre, mots qui renvoient à la violence des attentats meurtriers survenus en France en janvier et novembre 2015.

La CGT ne laissera pas de telles accusations sans suites et annonce qu’elle poursuivra Pierre Gattaz en justice.

La CGT attend également de tous les élus de la République et du gouvernement qu’ils réagissent de manière claire et sans ambiguïté à ces déclarations inadmissibles.

La première réaction aurait pu venir ce matin de la ministre du travail et du dialogue social, Myriam El Khomri, qui s’exprimait sur les ondes.

Or, lors de cette émission, la ministre n’a rien fait d’autre que de s’inscrire dans cette même campagne de dénigrement en se contentant de mettre dos à dos la CGT et le MEDEF.

Si elle juge « scandaleux » les propos de Pierre Gattaz, elle met sur le même plan les mots utilisés par le secrétaire général de la CGT.

Et la ministre de ne pas s’arrêter là et de rajouter de l’huile sur le feu :

Alors que la CGT a découvert le projet de loi dans la presse, qu’elle demande depuis des mois la tenue d’un réel dialogue social, que les 7 organisations de salariés et de jeunesse attendent une entrevue avec le Président de la République, à ce jour non accordée, la ministre du travail et du dialogue social a choisi elle, le mensonge et la confrontation.

Elle prétend, en effet, que la CGT a refusé de la rencontrer à de multiples reprises en amont de la présentation de son projet de loi travail.

Par souci de transparence, la CGT met à disposition de tous, la liste exhaustive des rendez-vous à l’initiative du ministère du travail. Il sera, dès lors, simple de constater que la CGT n’en a raté aucun.

Malgré cette campagne de mensonges et de désinformations, le seul enjeu pour la CGT reste le retrait de la loi travail afin d’ouvrir de véritables négociations autour d’un code du travail du XXI° siècle.

Montreuil, le 31 mai 2016

 

Loi Travail : MENSONGES et DÉSINFORMATIONS [une déclaration de la CGT]

#Actualité FRANCE

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

 

Défilé de la FRANCE INSOUMISE: Dimanche 5 juin 2016 à PARIS avec Jean-Luc Mélenchon

Signe des temps : les mots volent bas. Mais ils reviennent en pleine face de ceux qui les lancent. « Blocage », « otage » et ainsi de suite : les éléments de langage du gouvernement ont largement circulé sur les médias d’une bouche de journaliste à celle d’un chroniqueur et ainsi de suite. Mais les boomerangs sont de retour. La masse des Français sait que s’il y a « blocage » et « prise d’otage » ils en tiennent pour responsables François Hollande, Manuel Valls et les 38 ministres du gouvernement. Quarante personnes tiennent ce pays à la gorge ! Mais la grève s’étend, la mobilisation sociale rebondit.

Le gouvernement est minoritaire à l’Assemblée sur ce texte et les sondages disent qu’une large majorité de Français trouve « justifiée » la mobilisation ! Ils tiennent le gouvernement Valls pour responsable du blocage ! La ministre s’est déshonorée en comparant la grève à une « prise d’otage ». A-t-elle déjà effacé de sa mémoire les attentats de 2015 pour assimiler ainsi CGT et FO en terroristes ? Quel bazar créé ! Et tout ça pour obéir à une demande de la Commission européenne ! François Hollande est coincé. Les minoritaires au pouvoir devront céder et Valls partir !

Depuis le début du conflit sur la loi El Khomri, le système médiatique a pris une tournure haineuse caricaturale et remarquée contre tout ce qui de près ou de loin soutient ce mouvement. Le ministre de l’intérieur peut dorénavant éborgner, tabasser, gazer même des journalistes et des photographes de presse, le système est concentré sur son cœur de cible : dénigrer le syndicaliste et l’ouvrier. Le bouc émissaire de ces jours-ci est Philippe Martinez et la CGT. Qu’ils soient ici remerciés pour ce qu’ils organisent.

 

LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE EN CLIQUANT ICI

 

Par El Diablo

 

#Actualité politique

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Médias

Bourdin résume en une phrase ce qui se passe réellement en France en ce moment. Y aurait-il un changement de régime dans l’air ? Malheureusement, les Français risquent de se contenter juste d’un changement de têtes qui amèneront quelques modifications ici et là, mais continueront la même politique de vassalité que leurs prédécesseurs

Chaque matin, dans son émission “L’invité de Bourdin Direct”, l’animateur Bourdin bouscule quotidiennement ses invités, en particulier les responsables politiques pour les mettre face à leurs vérités ou à leurs scandaleuses incompétences.

Le 26 mai 2016, Jean-Jacques Bourdin a reçu le Premier Ministre Manuel Valls pour l’interroger sur la loi du travail El Khomri.

Il rappelle au Premier Ministre que les grèves des syndicats et les manifestations des citoyens français sont le résultat d’une intense exaspération et d’un mécontentement permanent des Français. Il révèle à Manuel Valls, qu’il renvoie l’image d’un Premier Ministre arrogant et diviseur : «  ils sont en grève contre vous les Français, en grève contre le pouvoir ! Contre François Hollande et contre vous ! Ils ne vous veulent plus au pouvoir ! »

Les aveux de Bourdin font pâlir le Premier Ministre qui ne trouve plus ses mots et vacille en répétant tel un enfant surpris dans sa bêtise : «  mais…mais…mais…  ».

Bourdin explique avec une grande fermeté à Manuel Valls que si plus de 70% des Français s’insurgent contre « la loi travail » c’est d’abord parce qu’ils désirent mener un mouvement de résistance contre un gouvernement autoritaire et à la limite de la dictature.

 

SOURCE :

 

#Actualité politique

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

« Dans le sud de la France, les salariés ont aussi décidé d’aller enlever le compteur de la maison secondaire de M. Gattaz qui profère des mots très violents contre la CGT », confirme sur RMC Marie-Claire Cailletaud, porte-parole de la fédération CGT-Energie.

 
 
La CGT coupe l’électricité de la résidence secondaire de Pierre Gattaz
 
Par: Nicolas Maury

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
photo-montage d'illustration

photo-montage d'illustration

La une du Monde daté du 31 mai 2016

La une du Monde daté du 31 mai 2016

Lire l’intégralité de l’entretien avec Pierre GATTAZ dans le journal Le Monde (en édition abonnés) :   Pierre Gattaz : « Le sigle CGT est égal à chômage »

Sur la contestation contre le projet de « loi travail »

Le président du Medef manifeste un « ras-le-bol » deux mois et demi après les premières manifestations contre le projet de loi El Khomri. « Le pays n’a pas besoin de cela. Ces blocages, qui sont la plupart du temps illégaux, vont créer du chômage. C’est pourquoi nous demandons le retour de l’Etat de droit. » Il demande par ailleurs au gouvernement de ne surtout pas reculer. « Faire respecter l’Etat de droit, ajoute-t-il, c’est faire en sorte que les minorités qui se comportent un peu comme des voyous, comme des terroristes, ne bloquent pas tout le pays. (…) Quand le syndicat du livre-CGT empêche la parution de quotidiens au motif que ceux-ci ont refusé de publier le tract de monsieur Martinez, il me semble que l’on est dans une dictature stalinienne ».

Sur le rôle des syndicats

Très virulent à l’égard de la CGT et de son secrétaire général, Philippe Martinez, il décrit un syndicat à la « dérive », « en décalage avec les attentes des salariés » qui « bafouent les lois républicaines ». La CGT « se radicalise, elle se politise. Pour moi, le sigle CGT est égal à chômage. »

Questionné sur sa méfiance à l’égard des syndicats, Pierre Gattaz estime qu’il « faut arrêter de penser que le dialogue social doit être institutionnalisé, bureaucratisé, formaté ». « Le dialogue social ne peut pas être imposé avec des partenaires qui ont un tel comportement ou de telles idéologies », dit-il à propos de la CGT et de FO, épargnant au passage la CFDT et son secrétaire général, Laurent Berger.

Sur le contenu du projet de « loi travail »

Pierre Gattaz exhorte le gouvernement à maintenir l’un des articles les plus controversés du projet de loi El Khomri : celui qui donne la primauté aux accords d’entreprise. « Il ne faut surtout pas toucher à cet article 2 : c’est la seule disposition intéressante qui subsiste après les réécritures successives du texte, estime-t-il. S’il disparaissait, nous demanderions le retrait du projet de loi. »

Sur l’esprit général du projet de loi, le président du Medef regrette que « des mesures positives qui auraient pu lever la peur d’embaucher » aient « été retirées sous la pression des syndicats ». C’est, selon lui, le cas du plafonnement des indemnités prud’homales.

Sur les négociations

Le président du Medef n’exclut pas de quitter la table des négociations s’il ne parvient pas à faire entendre sa voix. « Tout est possible », prévient-il. Car selon lui, « la loi El Khomri doit être améliorée pour qu’elle ait un effet sur l’emploi et pour déverrouiller le marché du travail. » En donnant notamment la priorité aux TPE-PME.

Par El Diablo

 

#Actualité politique

 

Notes: Le sieur Gattaz n'a pas le monopole de la vérité et encore moins celui du dialogue sociale. Il a depuis deux mois et demi, avec le sieur Valls refusé tout dialogue et toutes propositions, alors quand on fait des différences entres les syndicats qu'ils ne étonne pas du résulta.

 

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
photo d'illustration (source: slate.fr)

photo d'illustration (source: slate.fr)

Pour 2017 les communistes doivent sans attendre s'engager pour gagner, avec la seule candidature d'alternative déclarée celle de Jean-Luc Mélenchon.

Les présidentielles c’est maintenant qu’elles se jouent. La bataille est engagée. Nous ne pouvons plus tergiverser.

Comme des millions de personnes nous souhaitons que notre vote aux prochaines élections présidentielles soit un vote positif qui permette de véritables et nouvelles avancées démocratiques, culturelles et sociales pour nous toutes et nous tous.

Cela suppose de rompre avec les combinaisons politiciennes, avec le bipartisme qui pérennise une alternance destructrice entre le PS et la droite à la tête de l’Etat.

Comme ailleurs en Europe nous voulons que s’ouvre une autre voie, seule à même de rompre avec la gestion libérale de notre société et d’empêcher ainsi, la montée de l’extrême droite dans notre pays.

Aujourd’hui, la candidature de Jean -Luc Mélenchon est la seule à porter cette alternative.

Elle restera la seule candidature de ce type jusqu’au mois de mai 2017.

C’est pourquoi sans tarder davantage nous avons décidé de la soutenir.

Nous souhaitons que le PCF quitte le processus des primaires qui constitue une impasse.

Nous demandons à la direction du PCF de proposer aux communistes de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Nous lui demandons de discuter au plus vite avec lui, avec l’ensemble des forces du front de gauche, partis et société civile, pour qu’un large rassemblement populaire et citoyen accompagne cette candidature.  

A partir d’aujourd’hui, tous les actes militants doivent converger dans la construction de ce rassemblement pour le faire gagner.

Par El Diablo

SOURCE:

 

#Actualité politique

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog