Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
Le TERRIBLE ÉTÉ 2017 que prépare FILLON ...

https://youtu.be/rlQ3cfBMhFY

Fillon et le patronat qui préparent la guerre sociale et l'écrasement des salarié-e-s et des syndicats pour l'été 2017. Edifiant ! N'attendons pas qu'il soit trop tard, organisons nous, attaquons !

Fillon prévoit ouvertement d'appliquer « la Stratégie du Choc » (lire Naomi Klein) s'il est élu pour dénoyauter ce qu'il reste de l’État et nous ramener en 1900 en matière de droits sociaux.

Dans cette vidéo révélée par Public Sénat, l'homme s'exprime devant un panel de dirigeants d'entreprises, réunis par la Fondation Concorde. On comprend rapidement que sa soudaine ascension médiatique répond aux intérêts des grandes entreprises et du capital.

Par: El Diablo.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #International

 

photo d'illustration (source: ivoirois.com)

photo d'illustration (source: ivoirois.com)

Franc des colonies françaises d’Afrique, le franc CFA est devenu le franc de la coopération financière en Afrique, après avoir symbolisé le franc de la Communauté financière africaine à la naissance de la 5ème République française en 1958. Le contenu du FCFA est resté constant bien que le contenant soit en perpétuel changement.

1939. Par une guerre éclair, l’Allemagne nazie occupe la moitié de la France qui s’étendra ensuite à la totalité du territoire français et fait main basse sur le franc français et l’économie française. Le franc CFA (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) naît officieusement pour les colonies françaises et servira de fonds souverains pour DE GAULLE exilé en Angleterre pendant toute la période de guerre.

En 1942, avec le FCFA, De Gaulle, fait réquisitionner les matières premières à vil prix dans les colonies d’Afrique et les vend à prix d’or en Angleterre et aux USA. Les réserves de change engrangées permettront alors de financer l’effort de guerre de la France Libre dont la capitale passe de Paris à Brazzaville. Cette réquisition s’étend aux jeunes africains valides pour se rendre sans visa sur les théâtres d’opération en Afrique du Nord puis en Europe et servir de boucliers humains.

Après la libération de la France, sur ordre de De Gaulle, l’armée française fût blanchie pour défiler à Paris devant les officiels avec des héros qui n’avaient livré aucun combat. Certains soldats africains seront regroupés à Toulon et réexpédiés à Thiaroye au Sénégal où certains ont été fusillés et d’autres ont reçu des médailles. Ils ont ainsi été écartés et enterrés dans les sous-sols de l’histoire pour éviter qu’ils rentrent dans l’histoire glorieuse de la France. Leur commandant, le Général LECLERC eut droit à tous les honneurs et est rentré dans l’histoire sans ses soldats.

Le 26 décembre 1945, le franc CFA sort de la clandestinité et naît officiellement. La totalité des réserves en devise servait à financer l’effort de reconstruction d’une France sortie très abîmée de la guerre.

Le 19 septembre 1946, le député Houphouët-Boigny, affirmait, lors des premières discussions sur la constitution de la communauté franco-africaine au palais BOURBON en France : « La France n’a aucun intérêt à nous laisser dans les bras de la misère et de la pauvreté ».

Le 28 septembre 1958, Félix Houphouët-Boigny, ministre d’État de la République Française, vote la constitution de la Communauté Franco-africaine instituant une fédération entre la France et ses colonies. La Constitution de 1958 est donc un déni de souveraineté pour les colonies dans les domaines de souveraineté traditionnelle que sont la défense, la monnaie, l’éducation, la diplomatie, la sécurité, les matières premières.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Syndicats
Philippe Martinez (CGT) - source photo : VSD

Philippe Martinez (CGT) - source photo : VSD

Pour la social-démocratie politique et syndicale depuis longtemps le FN que Mitterrand a promu sans vergogne a toujours servi de repoussoir pour en appeler au vote utile (pour eux) et à la mise sous le boisseau des revendications et des véritables aspirations des travailleurs.

Nous sommes donc bien d'accord : en ce 1er mai 2017 pas question d'enterrer les revendications des travailleurs pour les salaires, pour la diminution du temps de travail, contre la précarité et la mise en concurrence des salariés, pour l'abrogation de la loi travail soutenue par la CFDT ...

En ce premier mai donc ni confusion, ni unité factice, ni renoncement à nos revendications et à nos luttes !

Le Front Syndical de Classe – Le 13 avril 2017

 

pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

pour agrandir le texte, lien ci-dessous:

SOURCE:

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Cette campagne a été marquée par un brouillage des identités politiques, par un exceptionnel degré d’incertitude, par des sondages qui débordent et font désordre. Si les électeurs sont influencés par les enquêtes d’opinion ils voteront Macron, le candidat programmé pour devenir Président. Le chouchou du monde médiatique et financier qui pendant presque 1 an est devenu omniprésent sur les écrans et la radio comme l’émergence d’une nouvelle offre politique. Hélas la politique est devenue un produit économique, un marketing avec un langage formaté pour impacter et construire  l’offre d’un candidat et d’un programme en prenant en compte les souhaits (la demande) des grands secteurs de l’économie, des finances et en dernier des électeurs.

Cette campagne a aussi été dominée par la relation incestueuse entre la politique et le monde des affaires. Il y a eu une succession de révélations sur les conflits d’intérêts, l’abus de  pouvoir, le manque d'honnêteté politique. La phrase la plus emblématique pour illustrer cette hypocrisie politicienne vient du candidat conservateur Mr. Fillon "Un homme politique se doit d'être irréprochable", proclamait naguère le candidat François Fillon qui a été mis en examen, ainsi que sa femme pour détournement de fonds publics et complicité d’abus de biens sociaux pour de supposés emplois fictifs. Et voilà que l’homme d’allure respectable s’est discrédité tout seul ! Malgré sa mise en accusation il a poursuivi sa campagne comme si rien n’était. 

Les affaires qui touchent Fillon et Marine le Pen, ainsi que le poids de l’argent et du  lobbying dans cette campagne présidentielle (à exemple d’Emmanuel Mâcron), laissent les français de plus en plus méfiant des politiciens. Personne ne peut nier l’existence d’un certain malaise dans la démocratie française, mais malheureusement cela semble être ignoré par un nombre important de politiciens déconnectés de la réalité. Ils font semblant d’ignorer la lassitude politique de leurs concitoyens pas seulement face aux affaires, mais par le manque de cohérence politique. La parole politique a perdu de la crédibilité.  Les promesses de campagne sont très vite oubliées. Pour cette raison François Hollande récolte le prix du manquement de ses promesses et aujourd’hui personne n’ose défendre le bilan de son quinquennat.

Cette campagne est caractérisée par un certain surréalisme politique. Drôle de campagne ! Quand on écoute Marine le Pen dire qu’elle porte la parole des travailleurs contre le grand patronat, elle utilise le langage que nous fait penser à Arlette Laguiller, à Mélenchon d’aujourd’hui, mais sans en avoir la légitimité. L’extrême gauche n’a jamais utilisé la pensée de l’extrême droite lepéniste pour faire une campagne électorale. Le candidat conservateur François Fillon aujourd’hui parle de révolution en se présentant comme un libérateur ! C’est le monde inversé ! Et Macron, l’ancien banquier, ancien Ministre de l’économie doté d’une voracité du « attrape tout » pour le pouvoir se dit de gauche et de droite. Aujourd’hui la majorité des personnalités politique qui apportent leur soutien à Macron appartient à la droite et au centre droit (11 anciens ministres de Jacques Chirac et 3 membres du gouvernement Hollande sont engagés auprès de lui).  Le jeune candidat Mâcron est le fruit d’une idéologie néolibéral qui depuis 30 ans a créé le brouillage idéologique et pousse le monde vers une société individualiste, de plus en plus concurrentielle. Nous sommes confrontés à un monde étrange de plus en plus obsédé par les chiffres où l’économie guide la politique et notre destin. Emmanuel Mâcron n’est pas une nouveauté, l’ancien ministre de l’Economie est favorable surtout à l’intensification des politiques d’austérité budgétaire et à la continuation des réformes néolibérales. L’Association des économistes atterrés a analysée le projet économique d’Emmanuel Mâcron qui consiste à faire baisser les dépenses publiques de 60 milliards par an au cours de son quinquennat. Donc à se mettre en marche… arrière avec moins de régulations et de services publics, moins d’impôts pour les riches et plus de « libertés » pour les entreprises.

Joseph Stieglitz prix Nobel de l’économie qui a fait de la lutte contre les ajustements budgétaires son cheval de bataille défend que la politique ne doit pas être sous influence de la finance il disait déjà  « si vous passez beaucoup de temps à parler avec des banquiers, vous allez finir par penser comme eux. Un danger qui peut contribuer à un excès d'attention à l'austérité ».   Qui direz vous de l’ancien banquier candidat à la Présidence de la France ?

Ce brouillage idéologique est un pur marketing politique, pur opportunisme politique. Ces candidats là se disent aussi antisystèmes et font tout le possible pour profiter à leur avantage de la défiance des Français vis-à-vis de la  politique quand ils sont des purs produits du système.

Le vote des citoyens et citoyennes dans les urnes semble ne plus compter pour définir le destin du pays. Dans la démocratie française le vote est un moyen limité d’expression politique, il n’est pas assimilable à une participation à la décision publique. Il n’existe pratiquement pas de contrôle social au Parlement, de plus en plus les élus trahissent leurs engagements. Beaucoup des décisions sont prises sans la participation des citoyens et pourtant la démocratie présuppose le pouvoir d’agir. Par contre l’’attachement des français au régime démocratique continuent à être assez fort, toutefois, ils sont méfiants vis-à-vis des modalités de son fonctionnement, ainsi que, par l’action de ses représentants. Les politiciens français sont parfois, étrangers au quotidien des citoyens et ses attentes en terme de solidarité, en termes de protection sociale, d’égalité par exemple devant les lois, les droits. Ces valeurs qui fondent l’attachement à l’égard de la démocratie comme système politique sont mises en cause.

Pour les citoyens et citoyennes ils attendent des politiques qui les représentent un minimum de compromis avec l’intérêt général et le bien public dans le sens du devoir. Mais les exemples récents démontrent qu’ils abusent en toute légalité du pouvoir et donnent une impression de vivre hors de la réalité par rapport aux citoyens ordinaires. Ces abus du pouvoir considérés comme des aberrations pour la majorité des citoyens sont considérés comme des pratiques normales pour M. Fillon, Le Pen et d’autres. Selon les enquêtes pour 75% François Fillon est moralement condamné, les Français ne sont pas convaincus par sa défense et  sont indignés par le montant des sommes allouées à son épouse et à ses enfants. Enfin, avec toutes ses affaires politiques ils sont persuadés que les parlementaires se situent au-dessus des lois. Les ténors de la droite et extrême droite préfèrent ignorer les affaires et continuent comme si ces  actes étaient  banals car selon eux tous les politiciens font pareil. Et voila Montesquieu au cœur du débat politique actuel...En plein XXI siècle certains politiciens français semblent n'avoir jamais intégré la question de l’abus du pouvoir. Comme si les sociétés évoluaient, s’adaptaient, mais finalement changeaient très peu.

Le paradoxe est que la majorité des journalistes ont parlé tous les jours des affaires politiques, d’abus de pouvoir, toutefois, à l’état actuel des choses il n’a pas eu des réflexions pour dire que la 5ème république est à bout de souffle. Pourtant, la montée de la colère contre les responsables politiques, contre les élus, contre les partis, contre les institutions est palpable. Cela mériterait au moins en période électorale qu’il y ait d’un espace  pour un grand débat sur l’anomalie du système politique actuel qui rend la démocratie malade.

Le plus scandaleux est que les chaines d’informations permanentes ont continué à ignorer les propositions issues de la gauche pour le renouveau démocratique. Les principaux candidats de gauche Mélenchon et Hamon proposent de changer de république, des projets de société. Les deux candidats ont faire émerger des propositions sur des nouveaux outils délibératifs et participatifs. Ils disent haut et fort que la 5ème république est aujourd’hui inadaptée pour soigner cette démocratie malade : Pour Mélenchon : « La révolution citoyenne à laquelle il croit est le moyen pacifique et démocratique de tourner la page de la tyrannie de l'oligarchie financière et de la caste qui est à son service ».  Pour Hamon : L'ancien ministre de l'Éducation souhaite donner "le pouvoir aux citoyens d'écrire la loi de manière collaborative par l'écriture d''amendements citoyens' sur le modèle du projet de loi pour une République numérique". Sur son site, il détaille aussi son projet de "49.3 citoyen". La VIe République doit proposer des modes de construction des politiques publiques, une large capacité d'interpellation des pouvoirs quels qu'ils soient, en prenant garde à articuler chaque fois décision et participation.

Malheureusement les journalistes politiques présents dans tous les plateaux de télévisions ne donnent pas beaucoup d’écho aux propositions des projets de société des deux candidats. Par chance Mélenchon a su innover les outils de communication et sur la façon de faire une campagne hors les apparatchiks du monde médiatique. Contre la volonté des grands groupes de communication il a bouleversé les prévisions ! Ces rencontres avec la foule en place publique ont obligé les chaines d’info à parler de lui et les instituts de sondages ont pris en compte qu’il pouvait devenu présidentiable... Maintenant les commentateurs de chaines d’infos permanentes disent  qu’il peut être dangereux et retirer Mâcron de la liste de préférés !  Ces journalistes, analystes politiques préfèrent la centralisation des débats sur les problèmes économiques, sur l’immigration le terrain fertile de Marine Le Pen. Il n’existe pas d’intérêt pour des projets de société ni pour les enjeux environnementaux. L’approche intégrée du développement de territoires ne les intéresse pas ! Les électeurs ont souvent le sentiment d’être soumis à une logique implacable assurant que les adaptations et changement du modèle social français sont nécessaires pour cela il faut la privatisation des services publics ou la diminution des fonctionnaires, la reforme de retraite, la reforme de l’assurance chômage etc.. Le candidat de la gauche du parti socialiste a disparu des écrans et ne fait pas l’objet d’attention ou d’analyses politiques, sauf pour dire : Hamon fait rêver, mais son programme est irréalisable, Mélenchon trop gauchiste et anti-européen.

La gauche ne doit pas se résigner devant l’hégémonie néolibérale qui mène à la dépolitisation et à la déconstruction culturelle. La politique n’implique pas seulement l’art de l’ascension au pouvoir, elle est aussi un service pour le bien-être des citoyens. Il faut être capable d’organiser les symboles et l’espoir que demain sera meilleur qu’aujourd’hui, donner un sens à la politique et améliorer le quotidien de millions de femmes et d’hommes qui veulent préserver les acquis du modèle social que la gauche a fortement contribué à dessiner et à déployer. L’espoir n’est pas seulement dans les solutions économiques, mais dans un nouveau projet de société et de développement où les générations futures vivront mieux que celles qui les ont précédées.

Le désenchantement politique n’est pas une fatalité. Ne dites pas « Élections, piège à cons ! » Allez voter pour Mélenchon ou Hamon. Une personne de gauche ou proche de la gauche ne peut être dépourvue de rêves, d’idées et des combats. 

Par: Marilza de Melo Foucher et MEDIAPART

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Syndicats

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Europe

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Europe
Pierre Moscovici (source photo:  Lelab Europe1)

Pierre Moscovici (source photo: Lelab Europe1)

Après une première sélection de trois citations époustouflantes, nous proposons un nouveau pot-pourri de déclarations savoureuses. Mais cette fois-ci elles sont toutes de Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques. Ce traitement de faveur semble justifié tant l’ancien ministre de l’Économie de François Hollande s’est surpassé dans une interview à EurActiv (13 avril 2017) consacrée à l’élection présidentielle française.

Voici donc les perles du fier commissaire austéritaire :

« Rien ne justifie l’europessimisme français. »

Pas même le chômage, le développement des inégalités économiques et sociales, les reculs démocratiques, la disparition de la souveraineté populaire, l’abandon de l’indépendance nationale, les délocalisations, la désindustrialisation, la dégradation de la condition des agriculteurs et des pêcheurs, l’effritement progressif des services publics, la prolifération du travail précaire, les tensions internationales, les manœuvres menaçantes de l’OTAN, la situation des pays du sud de l’Europe, la surveillance de la population de plus en plus étroite et intrusive ?… Arrêtons-nous là dans cette populiste par charité pour le fonctionnaire européen qui, selon LeMonde.fr, touche « une rémunération mensuelle brute de 24 565,15 euros ». Le populisme est par contre net dans cette précision salariale.

[…]

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Trois citations ébouriffantes de Pierre Moscovici ! - Ruptures

Trois citations ébouriffantes de Pierre Moscovici ! - Ruptures

Après une première sélection de trois citations époustouflantes, nous proposons un nouveau pot-pourri de déclarations savoureuses. Mais cette fois-ci elles sont toutes de Pierre Moscovici ...

https://ruptures-presse.fr/perles/trois-citations-pierre

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Résultats du 1er tour à VIERZON

Jean-Luc MÉLENCHON

La France insoumise

27.89%

3 538 voix

 

Marine LE PEN

Front national

25.17%

3 192 voix

 

Emmanuel MACRON

En Marche!

19.74%

2 504 voix

 

François FILLON

Les Républicains

12.94%

1 641 voix

 

Benoît HAMON

Parti socialiste

5.31%

673 voix

 

Nicolas DUPONT-AIGNAN

Debout la France

4.21%

534 voix

 

Nathalie ARTHAUD

Lutte ouvrière

1.33%

169 voix

 

Philippe POUTOU

Nouveau parti anticapitaliste

1.3%

165 voix

 

François ASSELINEAU

Union populaire républicaine

1.08%

137 voix

 

Jean LASSALLE

Indépendant

0.84%

106 voix

 

Jacques CHEMINADE

Solidarité et progrès

0.2%

25 voix

 

Abstentions

28.6%

5 235

 

Blancs

1.91%

249

 

Nuls

1.03%

135

 

Population : 27 113 habitants

Inscrits

67.51%

18 303 inscrits

Votants

71.40%

13 068 votants

Exprimés

69.30%

12 684 votes

calculé par rapport au nombre d'inscrits

Voici les résultats du premier tour de l’élection Présidentielle 2017 pour la commune de Vierzon. Jean-Luc MÉLENCHON (La France insoumise) arrive en tête de ce scrutin avec 27.89% des voix. Jean-Luc MÉLENCHON devance Marine LE PEN (Front national) qui a obtenu 25.17% des voix.

Le taux d'abstention pour le premier tour de l’élection Présidentielle 2017 est de 28.6%.

 

Données INSEE

La commune Vierzon fait partie du département Cher.

D’un point de vue démographique, la commune compte 27 113 habitants, avec une densité de population de 47/km2. Sachant que la moyenne nationale, en densité de population, est de 103/km2.

Le taux de natalité est de 14%. Les 27 113 habitants de la commune représentent 0,04% de la population française.

Sur le plan économique, la population active représente 76% de la population totale de la commune. Le taux de chômage, quant à lui, représente 6%.

Par: Citoyen18.

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #JLM2017

Il réserve sa réaction à l'annonce des résultats officiels par le ministère de l'Intérieur. Jean-Luc Mélenchon ne reconnait toujours pas les estimations qui le placent troisième ou quatrième du premier tour. "Le résultat annoncé en début de soirée n’est pas celui que nous espérions", a expliqué le leader de La France insoumise mais "quand les résultats officiels seront connus nous les respecterons".

Il regrette par ailleurs un second tour avec deux candidats "qui approuvent et veulent prolonger les institutions actuelles, qui n’exprime aucun prise de conscience écologique (...) et qui les deux comptent s’en prendre aux acquis sociaux les plus élémentaires". Il refuse de faire un choix entre les deux candidats et se tourne vers ses militants qui vont être appelés à voter.

Par: JLM

Voir les commentaires

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #JLM2017

La liste des candidats à l'élection présidentielle 2017, dont l'ordre a été arrêté par tirage au sort, est la suivante :

  • M. Nicolas DUPONT-AIGNAN,
  • Mme Marine LE PEN,
  • M. Emmanuel MACRON,
  • M. Benoît HAMON,
  • Mme Nathalie ARTHAUD,
  • M. Philippe POUTOU,
  • M. Jacques CHEMINADE,
  • M. Jean LASSALLE,
  • M. Jean-Luc MÉLENCHON,
  • M. François ASSELINEAU,
  • M. François FILLON.

Les premiers résultats de la soirée après 20H.

Estimations  Résultats du 1er tour:

Emmanuel MACRON

En marche !

 

24%

 

Marine LE PEN

Front national

21,8%

 

François FILLON

Les républicains

19,9%

 

Jean-Luc MÉLENCHON

La France insoumise

19,3%

 

Benoît HAMON

Parti socialiste

6,3%

 

Nicolas DUPONT-AIGNAN

Debout la France

4,9%

 

Philippe POUTOU

Nouveau Parti anticapitaliste

1,1%

 

Jean LASSALLE

Résistons !

1%

 

François ASSELINEAU

Union populaire républicaine

0,8%

 

Nathalie ARTHAUD

Lutte ouvrière

0,7%

 

Jacques CHEMINADE

Solidarité et progrès

0,2%

 

 

 

Abstentions

 

 

23,8%

 

 

 

 

 

Estimation a 20H.

 

Le camp Mélenchon n'a pas, pour l'heure, reconnu sa défaite, appelant à attendre le dépouillement des résultats des grandes villes.

Sur Facebook, Jean-Luc Mélenchon, pour l'heure crédité 19,3% des suffrages, appelle cependant à la prudence sur les résultats d'un scrutin il est vrai très serré: "Nous ne validons pas le score annoncé sur la base de sondages", écrit le leader de la France insoumise. "Les résultats des grandes villes ne sont pas encore connus. J'appelle à la retenue et les commentateurs à la prudence."

Attente des grandes villes:

Selon Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, les "résultats qui proviennent des grandes villes ne confirment pas les résultats des instituts". "Nous demandons que cessent les pression qui visent à nous faire entériner des résultats des sondages". Sur BFMTV, le lieutenant de Jean-Luc Mélenchon Éric Coquerel appelait lui aussi à attendre que les résultats soient plus complets.

Citoyen18.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog