Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Marche du 5 mai: l’oligarchie panique, insulte, diffame. En vain!

Le mur érigé par l’oligarchie contre la marche du 5 mai prochain doit être le plus haut possible. Il doit être fait de parpaings incassables. Il doit empêcher une République citoyenne, socialiste et écologique de voir le jour. Il doit protéger les intérêts des oligarques de la Ve. Ils y mettent du cœur à l’ouvrage les oligarques paniqués improvisés en maçon. Seulement voilà, ils ne sont pas maçons de métier…ils sont oligarques. Si biens que chaque parpaing posé, qu’il le soit des mains de journalistes à la dérive ou de politiques apeurés, est aussitôt renversé.

Ce week-end, les apprentis maçons de Libération se sont ridiculisés. Ils étaient pourtant certains de la solidité du premier parpaing de leur mur. Rendez-vous compte. Mélenchon, un « purificateur éthique ». Pour ciment colle, ils utilisent un linguiste, Christian Salmon. Ainsi, le “purificateur éthique”, devient bel et bien le Milosevic de la pensée politique française. Mais Christian Salmon n’entend pas être transformé, malgré lui, en matériau de maçonnerie, surtout pour construire un mur d’insultes qu’il réfute. Il le criera tout d’abord sur twitter, avec des mots durs. Les mots, il s’y connait. Il ne les choisit pas au hasard. Il continuera sur Médiapart en les sélectionnant avec la patte de l’expert:

“mes propos, qui se voulaient une libre contribution au débat toujours nécessaire sur les formes et sur le langage politique, ont été détournés de leur sens par une mise en page grossièrement accusatrice contre Jean-Luc Mélenchon, accolés à un titre, « l’épuration éthique », qui va bien au-delà du registre des jeux de mots dont Libération s’est fait une spécialité pour relever du soupçon infamant, une photo sournoise et dégradante qui rappelle les procédés de la presse d’extrême droite”.

Le linguiste finit d’effondrer ce premier parpaing de la manière la plus explicite:

“la meilleure façon de répondre à cette crise, c’est de manifester le 5 mai prochain pour une sixième République, une République, non pas pure ni morale, non pas obsédée par ce qui la menace d’étranger ou de différent, mais simplement armée contre elle-même…”

Dès ce matin, c’est au tour des apparatchiks politiques de l’oligarchie de la Ve République du général De Gaulle de subir le ridicule.

  • Ainsi, Benoit Hamon, l’une des cautions de gauche du parti social libéral, entreprend lui aussi de devenir maçon de l’oligarchie. Il faut dire qu’il s’y connait en mur. Sa fonction principale au PS étant d’être le rempart entre des militants socialistes meurtris en mal de gauche et le Front de Gauche. Rien d’étonnant alors qu’il théorise et milite à l’abris de salles de débats chauffées en faveur de la VIe, mais refuse de se solidariser avec Mélenchon lorsqu’il s’agit de passer à l’action. Il est ministre, porte désormais cravates et lunettes. Un maroquin plutôt que le sursaut républicain, voilà à quoi en est rendue la gauche du PS.
  • Aurélie Fillipetti hurle, quant à elle, “y’a basta”! Elle ne veut plus de Mélenchon. Elle ne veut plus du Parti de Gauche. Elle veut un Front de Gauche aux ordres, alignés sur un Parti Communiste qu’elle fantasme, lui aussi aux ordres. Sauf que le Parti Communiste est au Front de Gauche, sauf que le Front de Gauche est cette force populaire irrésistible qu’on ne peut pas intimider. Elle préfère une République” y’a bon Banania”. Le 5 mai elle aura un peuple qui lui répondra, la VIe, et plus vite que ça.
  • Michel Sapin n’y va pas par 4 chemins. Mélenchon c’est Le Pen. Le co-président du Parti de Gauche jouerait ainsi dans la même cour que le F Haine. C’est oublier bien vite que Cahuzac se fait ouvrir des comptes illégaux en Suisse par un cadre du FN, activiste du GUD. C’est oublier bien vite que le F Haine n’est pas en désacord avec l’ANI, cet accord Made In Medef qui signe la mort du CDI. Michel Sapin essaye de devenir l’arroseur, car les “arrosés” éclaboussés de cette Ve République sont à chercher du côté de son parti social libéral, de l’UMP et du F Haine.

Qu’ils sont ridicules ces apprentis maçon du mur oligarque contre la VIe République.

  • Il suffit de lire la “Une” d’aujourd’hui du journal l’humanité qui appelle sans détour à se mettre en marche le 5 mai pour la VIe ou de prendre connaissance des propos de Pierre Laurent le jour même de l’appel lancé par Mélenchon pour comprendre que le Front de gauche restera uni. N’en déplaise à Aurélie Filipéti qui rêve d’un Front de Gauche désuni.
  • Il suffit de voir et d’entendre Eva Joly plaider pour une VIe qui mette fin à la financiarisation du monde politique et à la toute puissance de l’argent contre le salariat et l’environnement, pour ringardiser ces ministres qui clament à quel point ils ont la gauche chevillée au corps et qui finissent par défendre au corps à corps l’oligarchie et ses méthodes. N’en déplaise à Benoit Hamon qui s’imagine encore être leader d’une gauche qu’il trahit chaque fois qu’il siège le mercredi en conseil des ministres.

 

  • Il suffit de lire et relire encore l’analyse de Christian Salmon dans Mediapart, ce linguiste instrumentalisé par Libération, pour comprendre comment et pourquoi assimiler de manière démagogique et diffamante Mélenchon à Le Pen revient à parler la langue de l’extrême droite! N’en déplaise à Michel Sapin, Mélenchon, Pierre Laurent, Eva Joly n’ont pas d’amis ministres qui se font ouvrir des comptes secrets en Suisse par des activistes d’extrême droite. N’en déplaise à Michel Sapin, ils ne soutiennent pas un accord dicté par le Medef et vu d’un bon œil par le F Haine.

Maintenant ça suffit! Vos méthodes et vos propos, Mesdames et Messieurs de l’oligarchie, sont diffamants. Ils sonnent comme autant d’aveux sur cette Ve République malades de ce cancer qui ronge et ronge encore: l’argent. Vous comprenez avoir atteint le stade terminal. Votre agonie génère vos contractions violentes et insultantes à l’égard de ce désir de justice. Cette agonie vous pousse, dans un dernier sursaut, à ériger un mur de la honte contre le peuple, qui se détourne de vous, et contre une VIe République écosocialiste et citoyenne. Le 5 mai prochain vous comprendrez, peut-être, qu’aucun mur de la honte ne tient bien longtemps face au désir de Liberté, d’Egalité et de Fraternité. Vite, la VIe République!

Marche du 5 mai: l’oligarchie panique, insulte, diffame. En vain!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article