Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Les espagnols ne veulent plus de la monarchie !

La popularité du roi d’Espagne Juan Carlos a chuté ces derniers mois, en particulier chez les jeunes, sous l’effet notamment du scandale de corruption qui ébranle la monarchie.
Selon cette enquête publiée par le journal El Pais, réalisée avant la mise en cause mercredi, par un juge d’instruction, de l’infante Cristina, la seconde fille du roi, 53% des personnes interrogées «désapprouvent» la façon dont le souverain exerce ses fonctions, contre 42% qui «l’approuvent».
Ce solde négatif de onze points est à comparer avec le solde positif de 21 points qui ressortait du dernier sondage semblable effectué en décembre 2012.

La chute de la popularité du roi est particulièrement spectaculaire chez les plus jeunes: dans la tranche d’âge des 18-34 ans, le pourcentage d’avis favorables est inférieur de 41 points à celui des avis défavorables.

De précédents sondages montraient déjà une popularité très en recul chez les Espagnols nés après la restauration de la monarchie, à la mort du dictateur Francisco Franco le 20 novembre 1975.

Juan Carlos, désigné par Franco comme son dauphin et montré sur le trône d’Espagne deux jours après sa mort.
 
Cette enquête de Metroscopia, qui porte sur l’opinion que se font les Espagnols de l’ensemble de leurs institutions, a été réalisée au cours du mois de mars auprès de 2.400 personnes.

Le sondage montre une désaffection générale pour les institutions, au scandale frappant la famille royale s’ajoutant les multiples affaires de corruption qui jettent le discrédit sur le monde politique.

91 pour cent des personnes interrogées désapprouvent ainsi la façon dont les partis politiques assument leur rôle, contre seulement 7 pour cent qui l’approuvent. Sur l’action du gouvernement de droite, dirigé par Mariano Rajoy, ce sont 78 pour cent qui désapprouvent et 19 pour cent qui approuvent.

Enfin, une enquête parallèle de Metroscopia publiée par El Pais montre que les deux grands partis politiques, piliers du système électoral espagnol, le Parti populaire de Mariano Rajoy et le Parti socialiste, totaliseraient actuellement moins de 50% des votants en cas d’élections.
Le PP, vainqueur des élections de novembre 2011 avec une écrasante majorité, totaliserait 24,5% des intentions de vote et les socialistes 23%.
 
Les espagnols ne veulent plus de la monarchie !
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article