Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Le PS du Pas-de-Calais : une information judiciaire contre X ouverte pour corruption.

Le parquet de Lille a ouvert une information judiciaire contre X, visant des faits de corruption et d'abus de biens sociaux au sein de la fédération socialiste du Pas-de-Calais, a-t-on appris jeudi 11 juillet auprès du parquet, confirmant une information de La Voix du Nord. Elle a été ouverte le 28 juin pour corruption active, corruption passive, abus de biens sociaux et recel d'abus de biens sociaux. La juridiction interrégionale spécialisée de Lille a été saisie.

PS du Pas-de-Calais : une information judiciaire contre X ouverte pour corruption
L'ancien maire de Hénin-Beaumont dénonce

Les soucis de cette antenne du Pas-de-Calais ont débuté en 2010, quand l'ancien maire de Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, poursuivi pour abus de biens sociaux, a refusé de plonger seul. Il a dénoncé auprès de la juge chargée de son dossier une série de malversations destinées selon lui à financer la "fédé" du 62. Dans ses révélations, l'ancien député-maire de Liévin, Jean-Pierre Kucheida, est présenté comme le chef d'orchestre d'un système occulte organisé autour de deux entreprises de la région qu'il a présidées : Adevia et Soginorpa. Comme le rappelle le quotidien régional La Voix du Nord, deux informations judiciaires ont déjà été ouvertes en février sur ces sociétés pour favoritisme, recel de favoritisme et abus de biens sociaux.

Mais selon Gérard Dalongeville, des membres de la fédération PS auraient couvert certaines irrégularités dans des marchés attribués à certaines sociétés, et fermé les yeux sur les irrégularités du financement de la section de Liévin. Dans leur livre La Fédé. Comment les socialistes ont perdu le Nord (Seuil, 2012), les deux journalistes Benoît Collombat et David Servenay décrivent une fédération gangrenée par la corruption, l'intimidation et le clientélisme.
PS du Pas-de-Calais : une information judiciaire contre X ouverte pour corruption
Dalongeville et Kucheida déjà visés par la justice

Les deux principaux protagonistes de cette enquête, Gérard Dalongeville et Jean-Pierre Kucheida, ont déjà eu à faire à la justice. Le procès de Gérard Dalongeville pour corruption et détournement de fonds s'est achevé le 14 juin et a été mis en délibéré le 19 août. Il était poursuivi pour une vaste affaire de fausses factures de prestations fictives d'entreprises locales.

Jean-Pierre Kucheida, lui, a été condamné à 30 000 euros d'amende en mai pour "abus de biens sociaux". L'élu et sa fille étaient poursuivi pour avoir utilisé à des fins personnelles la carte bleue d'une entreprise qu'il connaît bien : Soginorpa.
PS du Pas-de-Calais : une information judiciaire contre X ouverte pour corruption
 
Dans ses deux livres, Rose Mafia et PS, je t'aime, moi non plus, Gérard Dalongeville décrit le fonctionnement d’un vaste "système" de fausses facturations, de marchés truqués, de favoritisme, dans lequel il s’inscrivait "comme tous les élus du département Nord-pas-de-Calais".

"Ce système ne date pas d’hier, confesse l’ancien maire d’Henin-Beaumont. Ça remonte à la SFIO (Section française de l'internationale ouvrière) au temps de la Guerre froide : l’argent détourné permettait alors de lutter contre le communisme dans le département. Chaque fief du bassin minier qui était remporté par le PS était une vraie victoire et depuis les pratiques ont perduré."

Ces dernières années, le système consistait notamment à retenir en priorité pour les nombreux appels d’offre les entreprises "amies" qui finançaient par ailleurs le Parti socialiste, résume l’élu. Le montant total des malversations est évalué pour le moment à 900 000 euros mais pourrait atteindre 4 millions d'euros.

"On frôle l'incompétence"

"En restant onze années à Solférino, François Hollande ne pouvait pas ignorer la corruption du Parti socialiste dans le département", tempête Gérard Dalongeville dans un entretien accordé à FRANCE 24. Et d’ajouter : "À force de ne pas être au courant des affaires de Jérôme Cahuzac, Jean-Jacques Augier [ ex-trésorier de campagne de François Hollande qui a été mis en cause dans le cadre de l’enquête d'Offshore leaks, NDLR] ou Jean-Pierre Kucheida [actuellement jugé pour abus de biens sociaux, NDLR], on frôle l’incompétence", ironise t-il.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article