Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Infirmiers et aides-soignants : les "pigeons" de l'hôpital ?

Infirmiers et aides-soignants : les "pigeons" de l'hôpital ?

Un collectif d'infirmiers et aides-soignants, appelé "Ni bonnes, ni nonnes, ni pigeonnes", fait du buzz sur Facebook pour dénoncer les conditions de travail de ces professions. Ce collectif appelle à des rassemblements lundi dans plusieurs villes de France.

Ce collectif dénonce des conditions de travail qui se dégradent © Maxppp

Les entrepreneurs du web ont lancé début octobre le mouvement avec leur page Facebook dénonçant la réforme de la fiscalité. Dans la foulée, les médecins en pleine négociation sur les dépassements d'honoraires, ont eux aussi surfé sur la vague de la contestation via les réseaux sociaux. C'est maintenant au tour des infirmiers et aides-soignants.

Ce groupe composé "d'infirmières, du privé comme du public, libérales ou non, mais aussi d'aides-soignantes et d'auxiliaires de puériculture" entend dénoncer des conditions de travail qui "mettent en danger le patient" et réclame "une revalorisation des statuts et des salaires".

Par Citoyen 18.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Au moyen d'une page Facebook qui regroupe déjà plus de 27.000 membres et d'un compte Twitter, ces soignants diffusent des témoignages d'expériences professionnelles souvent difficiles. Leur pétition en ligne dénonce "l'insécurité et la dégradation constantes des soins qui vous sont prodigués à cause d'un système qui sacrifie la qualité à la rentabilité". Objectif : "forcer le gouvernement à une réforme".
Répondre
J
Aujourd'hui, moi, soignante, ai été contrainte d'aller remplacer une collègue absente dans un service où je ne travaille jamais.
Répondre