Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Dossier: La faim dans le monde : une manne pour les capitalistes

Ces 17 et 18 juin 2013 se tient le G8 (Allemagne – Canada- Etats-Unis- France- Italie- Japon- Royaume-Uni- Russie) "Sommet de la faim". Pour montrer tout l’intérêt que la France porte à ce fléau, le gouvernement envoie… notre ambassadeur…

258 000 morts en Somalie entre octobre 2010 et avril 2013. Morts de faim…

En 2003 : 850 millions de personnes souffraient de faim dans le monde. En 2009, le cap du milliard d'affamés était franchi. Et depuis.

La flambée des prix suffit à faire plonger dans l'indigence alimentaire des pans entiers de l'humanité.

Pour le capital, l'agriculture est une devenue une excellente affaire.

Les multinationales capitalistes ne se contentent plus des semences ou matériels agricoles. La maitrise des terres est au centre de leur démarche, aux dépens des peuples et des paysanneries locales.

Quelques exemples :

En Roumanie : Les investisseurs "achètent des terres bon marché sur lesquelles ils produisent à moindre coût alors que les prix des matières premières agricoles flambent et en plus ils encaissent les subventions", résume la responsable de l'association roumaine EcoRuralis, elle ajoute : « 5ème pays de l'UE en surfaces agricoles plus de la moitié, les "terres noires" soit 700.000 hectares environ, particulièrement fertiles, sont aux mains d'investisseurs étrangers». Le plus souvent, il ne s'agit pas "d'achat" de terres mais plutôt de location longue durée: "les contrats sont flous, les paysans en comprennent souvent mal les termes. On leur promet des achats de matériels, ils cèdent leurs terres pour 10 ou 20 ans à 100 euros l'hectare. Comme subvention de la PAC (Politique Agricole commune européenne), l'investisseur va encaisser en moyenne 130 euros/ha. Carlo Benetton, l'italien du textile, propriétaire de 70 00 hectares, a empoche 180 euros par hectare de subventions européennes.

En Hongrie : Avec la subvention européenne, les plus "malins" empochent près de 264 000 euros par an pour 1000 hectares. A cela s’ajoute l’exonération d'impôts pendant au moins cinq ans sur le revenu des exploitations.

On n’est jamais si bien servi que par soi même : 58% des députés Hongrois ont des terres !

En Pologne : Au cours des trois dernières années, le prix de la terre en Pologne a augmenté de 25%.

Un groupe d'investissement suédois vient d'annoncer, la vente des 6.700 ha qu'il exploitait depuis 13 ans en Pologne à 250 km de Varsovie, estimant avoir réalisé "une opération substantielle au cours de la décennie".

En Ukraine : Le prix des terres en Ukraine s’élève aux alentours de 360 à 505 euros par hectare. En comparaison, le prix moyen de terres arables par hectare en France est de 4 580 euros.

Charles Beigbeder, le fondateur de Poweo, qui est aussi à la direction du MEDEF, a vendu sa société mais il reste directeur. Il crée la société Agro génération en 2007 et se lance dans la spéculation en louant des milliers d'hectares en Ukraine. Gagner le plus possible d'argent et le plus vite possible en réalisant des bons coups, voilà la devise. Il dispose de 45000 hectares et espère atteindre rapidement 100 000 hectares, qu’il loue à 15000 petits propriétaires, les fermages sont payés en nature. Le groupe emploie des salariés agricoles payés environ 180 euros par mois. Il vient de fusionner avec son concurrent Harmelia, détenu par le fonds américain SigmaBleyzer. Cette opération va créer une entité louant plus de 120 000 hectares de terres en Ukraine, soit un des cinq plus gros producteurs de céréales du pays. « C’est ça le capitalisme, cette entreprise avait besoin de grandir! », explique Charles Beigbeder, et un du responsable du groupe ajoute « aider à résoudre les problèmes du monde tout en réalisant un gros retour sur investissement »… Ah, les philanthropes !

En Ukraine les retours sur investissement sur 10 ans sont évalués entre 10 et 40% par an… pour l’Afrique c’est de l’ordre de 400% …

Les capitalistes préparent ainsi de nouvelles famines et des migrations de population. Ce qui n’empêche pas le G8, de leur confier l’organisation d’une aide alimentaire…à titre gracieux le « bénévolat » (Danone, Monsanto etc...)

Balayons le capitalisme de la planète.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article