Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Cahuzac, pas assez "dévasté" pour renoncer à ses indemnités de député.

Le fraudeur tient toujours à regarder ses collègues "les yeux dans les yeux"
Impudence de Cahuzac  qui souhaite retrouver son siège de député.
Alors que ministre du Budget il a reconnu mardi avoir fraudé le fisc en ouvrant un compte bancaire à l'étranger après l'avoir nié devant l'Assemblée nationale, le socialiste prétend retrouver ses indemnités parlementaires, rapporte vendredi le président PS du Palais Bourbon Claude Bartolone.
 
Le larbin de l'Elysée est encore
contesté dans son autorité
Jean-Marc Ayrault lui avait demandé jeudi de renoncer à ses indemnités d'ancien ministre après sa mise en examen, mais il a aussi été député, alors à ce titre, et bien qu'il se soit dit "dévasté", il s'est bien ressaisi depuis et revendique son droit à une retraite confortable de 4.384 euros mensuels dès ses 60 ans (Date de naissance: 19 juin 1952)

 

A son niveau, Cahuzac n'a pas de leçons à donner aux grands patrons du CAC 40.

Le maire de Villeneuve-sur-Lot avait été élu député de la 3e circonscription de Lot-et-Garonne en juin 2012 mais avait été remplacé par son suppléant Jean-Claude Gouget après son entrée au gouvernement. La loi l'autorise à reprendre son siège dans un délai d'un mois à compter de sa démission.
Bien qu'il l'ait eu "longuement" au téléphone, Claude Bartolone n'est pas parvenu  à ramener Jérôme Cahuzac à la décence. L'exilé fiscal souhaite revenir au sein de l'hémicycle malgré la crise politique ouverte par ses aveux.
"J'essaye de lui faire comprendre qu'il ne peut pas le faire", a dit le président de l'Assemblée nationale sur France Info. "Ce n'est pas la justice qui l'en empêche puisqu'il n'a pas été condamné, il n'est pas inéligible mais je pense que compte tenu de l'attitude qui a été la sienne (...) de venir dans l'hémicycle mentir, je pense que ce ne serait pas une bonne chose ni pour lui ni pour le pays de manière générale."
"J'espère qu'il réfléchit actuellement, je souhaite qu'il écoute, qu'il entende et que le moment venu, avant le 19 avril, il fasse savoir qu'il ne resiègera pas à l'Assemblée nationale."
 
VOIR et ENTENDRE quelles ressources il ose revendiquer auprès des Français dans la crise: http://bcove.me/ofloqb6r
 

Le 5 décembre, au lendemain de la publication de l'article de Mediapart l'accusant d'évasion fiscale, Jérôme Cahuzac avait démenti catégoriquement ce qu'il qualifiait effrontément d' "allégations" : "Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte à l'étranger, ni maintenant, ni avant", avait-il affirmé.
Selon Claude Bartolone, l'ex-ministre du Budget fait actuellement face à une certaine "schizophrénie".
"Vous imaginez ce qu'a pu représenter pour lui à la fois le fait qu'il pouvait avoir ce compte à l'étranger et de devenir ministre du Budget, le fait d'avoir à nier [est-ce une obligation ...morale?] l'existence de ce compte et aujourd'hui d'avoir à le reconnaître ?", a-t-il dit. Selon le PS, sa principale faute  erreur aura été d'avouer !
"On n'est qu'à quelques jours du moment où il a avoué, j'espère que, dans la période qu'il est en train de vivre, il aura la force de se défendre et la force de reconnaître qu'il y a des symboles qui ne sont pas acceptables".

La "Charte de déontologie" n'est qu'un chiffon de papier

Des mots creux, de la poudre aux yeux des Français...
Bruno Le Roux, pourtant patron des députés PS, n'a pas tenté de le moraliser.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article