Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Achat de nourriture : les plus modestes se serrent encore la ceinture.

Achat de nourriture : les plus modestes se serrent encore la ceinture.

"Pour certains ménages les plus modestes, faire face aux dépenses alimentaires devient plus difficile", alerte l'Insee.

"Pour certains ménages les plus modestes, faire face aux dépenses alimentaires devient plus difficile". Ce poste est d’ailleurs devenu prioritaire pour 16% d'entre eux, souligne une étude de l'Insee sur les comportements de consommation publiée mercredi 17 juillet.

Sous l'effet de l'amélioration continue du pouvoir d'achat des ménages, le poids de l'alimentation avait reculé dans les dépenses au cours des dernières décennies, rappelle l'Institut national de la statistique.

"Mais depuis 2007, ce mouvement s'est interrompu", une rupture "particulièrement nette pour les ménages les plus modestes" précise l’étude.

Selon l'Insee, le phénomène doit être rapproché du recul, depuis 2008, du niveau de vie de la moitié la moins aisée de la population.

Résultat : à la question "si vos ressources actuelles augmentaient de 10%, que feriez-vous en priorité avec cet argent ?", les 20% de ménages les plus pauvres étaient 11% à allouer ce surplus de ressources à l’alimentation en 2005. En 2011, ils étaient 16%. en 2011, au second rang derrière l'épargne (19%).

"Pour les plus modestes, l'arrêt de la baisse du poids de l'alimentation dans la consommation des ménages", "semble traduire le renforcement de la contrainte budgétaire dans un contexte de crise économique", écrit l'Insee.

En six ans, la consommation des ménages n'a quasiment pas crû (+0,1% en moyenne par an en euros constants), avant de diminuer fortement en 2012, de 1,7%, rappelle l'Institut de la statistique.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article