Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique
Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Aux législatives la DÉMONDIALISATION, sinon rien [PARDEM]

Communiqué du Parti de la démondialisation

[Pardem]

 

L’enjeu principal des élections législatives des 11 et 18 juin sera le score obtenu par les candidats du Parti de la démondialisation. Le Pardem fera son baptême du feu puisqu’il se présente pour la première fois au suffrage des électeurs. Il a lancé une grande souscription pour financer ses candidats, qui se poursuit actuellement, et à laquelle il est encore possible de participer. Si ce parti est inconnu du grand public, c’est parce qu’il est censuré par les grands médias, qu’ils soient de gauche ou de droite. Il est en effet le seul à présenter un réel danger pour le système. Certes, son poids actuel n’en fait pas une menace électorale immédiate pour les puissants.

Sa force, pour le moment, est ailleurs. Elle est dans son analyse de la mondialisation néolibérale, des conditions à réunir pour démondialiser, et dans son programme. Ce dernier, entre autres, est le seul à expliquer pourquoi le chômage est consciemment et cyniquement organisé par les classes dominantes dans le but de maintenir leurs profits à un haut niveau, et de rediscipliner le monde du travail. Il démontre – cas unique parmi les partis politiques qui ont tous renoncé – comment SUPPRIMER le chômage et la précarité. C’est le potentiel de changement radical que porte le Pardem qui en fait le seul mouvement politique d’avenir au service du peuple.

Dans les circonscriptions où le Pardem n’aura pas de candidat, l’intérêt du peuple sera d’abord de priver le nouveau président de la République d’une majorité parlementaire. Bien sûr, les partis duettistes de l’alternance, le Parti socialiste et Les Républicains, ainsi que leurs satellites (PCF, EELV et PRG d’un côté, UDI d’un autre), n’ont aucune raison de ressusciter après leur disparition lors de la présidentielle qui doit être confirmée aux législatives.

Le Front national, de son côté, est utilisé par une partie du peuple français pour signifier sa colère de voir la souveraineté nationale, base de tout processus démocratique, et les acquis sociaux durement obtenus, bafoués de façon éhontée par une classe politique intégralement acquise aux institutions néolibérales européennes. Ces victimes de la mondialisation se trompent en croyant que le FN est le vecteur d’un changement favorable au peuple. L’échec de Madame Le Pen à la présidentielle doit être confirmé pour les candidats du FN aux législatives.

Quant à la France Insoumise, elle reprend le modèle désastreux du Premier ministre grec de Syriza, Monsieur Tsipras. Sa soumission au système est totale après avoir fait croire l’inverse. C’est la seule roue de secours du système européen en France si le consensus sur le statu quo reposant sur des candidats classiquement néolibéraux ne fonctionne plus. Ce n’est certes pas du tout le premier choix de l’oligarchie, mais cela constitue bel et bien le dernier, si tout le reste échoue.

Les vrais enjeux politiques sont de récupérer des institutions démocratiques, le cadre irremplaçable de la souveraineté nationale en sortant des institutions multilatérales néolibérales, notamment « européennes ». Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit aussi d’entamer enfin le démantèlement de la mondialisation néolibérale. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit encore de faire de nouveau avancer plus loin les acquis sociaux après avoir défait toutes les mesures néolibérales des trente dernières années. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement.

C’est tout le sens du Pardem, seul parti proposant directement, sans gesticulations ni postures la démondialisation. Il n’y a qu’une seule manière de s’organiser rationnellement et efficacement pour accélérer le processus de restauration de la démocratie et du progrès social. C’est de voter pour les candidats de la seule force de renouvellement politique adaptée aux enjeux fondamentaux de la nouvelle époque qui s’ouvre devant nous, le Pardem.

 

SOURCE :

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog