Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Humeurs

Selon les présidents des groupes UDI et LR à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron doit s'expliquer sur l'utilisation d'argent public dans le cadre de son projet politique En Marche! après les révélations d'un livre consacré à son passsage à Bercy.

 
Macron a-t-il utilisé l'argent de Bercy (nos impôts) pour lancer En marche! ?
 
Avec quel argent Emmanuel Macron a-t-il lancé En Marche! ? Les chefs de file des députés LR et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, s'en sont pris ce mardi au candidat à l'élection présidentielle, dénonçant le "mensonge" et l'"imposture" de l'ancien ministre de l'Economie sur des frais de représentation à Bercy.

Des accusations qui interviennent alors que le livre enquête Dans l'enfer de Bercy: Enquête sur les secrets du ministère des Finances (JC Lattès, 2017) - qui sort cette semaine - revient sur les habitudes dispendieuses d'Emmanuel Macron lors de son passage à Bercy.

"A quoi ont servi ces 120 000 euros?"

"Il y a des choses importantes qu'on a apprises hier, notamment au niveau des frais de bouche, puisque 120 000 euros des crédits du ministre à Bercy [ont été utilisés] pour des agapes En marche!, pour réunir tel ou tel, pour préparer sa campagne présidentielle", a indiqué, lors d'une conférence de presse, Philippe Vigier. "Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d'argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c'est un mensonge", a insisté l'élu d'Eure-et-Loire.

Selon l'ouvrage des journalistes Frédéric Says et Marion L'Hour, en 2016, Emmanuel Macron aurait utilisé "à lui seul" 80% de l'enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère. Soit environ 120 000 euros du 1er janvier au 30 août, date de son départ de Bercy. Une période au cours de laquelle le ministre aurait multiplié les rencontres informelles à Bercy dans le but de préparer le lancement de son mouvement En Marche!.

"Il n'y a pas de raison que M. Macron soit traité différemment"

"Nous, on demande simplement la transparence. Et Michel Sapin qui dit: 'J'ai rien vu'. On n'a pas vu qu'il avait une ambition présidentielle et qu'il consommait quasiment à lui seul une immense partie des crédits de représentation du ministère, notamment des frais de bouche? On va demander la clarification. C'est de l'argent public, 120 000 euros, ce n'est pas une petite somme. A quoi ont servi ces 120 000 euros?" a insisté le responsable centriste.

Contacté par L'Express, Philippe Vigier indique avoir alerté Jean-Louis Nadal, président de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique: "Les députés sont passés à la moulinette et doivent expliquer comment ils dépensent chaque centime de leurs indemnités. Il n'y a pas de raison que M. Macron soit traité différemment", assure-t-il.

Christian Jacob tacle l'"imposture Macron"

Interrogé dans les couloirs sur ces frais de bouche d'Emmanuel Macron, le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a répondu à la presse qu'"Emmanuel Macron est l'incarnation de l'imposture, l'imposture sur toute la ligne".

"Celui qui se prétend aujourd'hui l'ami des grands patrons et des grands médias, qui était le conseiller aux affaires économiques de François Hollande au moment où il a imaginé la taxation à 75%, celui qui méprise le peuple, qui a parlé d'ouvrières illettrées, de gens du Nord pratiquement alcooliques ou des autocars pour les pauvres, c'est révélateur. C'est une imposture", a martelé le député-maire de Provins (Seine-et-Marne).

En avril dernier, Emmanuel Macron s'était déjà attiré les foudres de l'opposition après un déplacement polémique à Londres. En marge de visite officielle, le ministre de l'Economie avait été suspecté d'avoir profité de l'occasion pour organiser une levée de fond au profit de son jeune mouvement politique.


Par: L'Express

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog