Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Economie

Hausse de 1,4 % des demandeurs d’emplois de catégorie A au mois d’août, le coup est rude pour le gouvernement, qui comptait bien capitaliser sur la légère inflexion des deux mois précédents. Au total, pour le mois d’août, on atteint 5 518 200 chômeurs inscrits à Pôle emploi.

L’été se termine mal. Plus 50 200 chômeurs en catégorie A au mois d’août: l’augmentation est conséquente et efface les deux derniers relevés de Pôle emploi qui faisaient état d’une légère inflexion. En juillet, le chômage de catégorie A avait ainsi connu un recul de 19 100 inscrits.

Si l’on ajoute les catégories B et C, rassemblant ceux qui ont travaillé quelques heures le mois dernier, la hausse s’élève à 76 100 personnes. Au total, pour le mois d’août, on atteint 5 518 200 chômeurs inscrits à Pôle emploi.

Myriam El Khomri avait salué un « retournement de tendance » cet été. Dans un communiqué envoyé dès la publication des nouvelles statistiques, la ministre du travail a tenu sa ligne, malgré les mauvais chiffres : « Ce résultat, nettement moins favorable que ceux des mois précédents, peut s’expliquer notamment par les difficultés rencontrées dans certains secteurs d’activité particulièrement affectés par les attentats de juillet (tourisme, hôtellerie-restauration, commerce de loisir, notamment) ».

Effet de contexte donc, mais aussi de technique. « Cette hausse a par ailleurs été amplifiée par une augmentation inhabituelle du nombre d’actualisations des demandeurs d’emploi, due notamment à un effet calendaire (nombre de jours ouvrés plus élevé). » Pour  y voir plus clair dans ce jargon, tentative de décryptage : chaque mois, chaque demandeur d’emploi doit s’actualiser et déclarer sa situation. En août, il y aurait eu plus de jours « ouvrés », donc plus de personnes à s’actualiser, donc mécaniquement plus de personnes maintenues dans les listes de Pôle emploi.

Mais cette explication valide, en creux, l’hypothèse selon laquelle les « bons chiffres » peuvent aussi s’expliquer par un nombre plus élevé de radiations et non pas par un boom de l’emploi disponible les mois précédents, une technique régulièrement dénoncée par les syndicats de salariés et d'usagers de Pôle emploi.

 

Myriam El Khomri insiste : « La volatilité des résultats obtenus ces derniers mois et les facteurs exceptionnels qui affectent ceux du mois d’août justifient une nouvelle fois que l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi soit analysée en tendance ». Le nombre de demandeurs d’emploi sans aucune activité diminue effectivement depuis le début de l’année (-23 700 personnes). Le gouvernement, appuyé par un rapport de l’Insee publié en juin,  voit trois raisons à cette embellie, le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (Cice), le pacte de responsabilité ainsi que la prime de 2.000 euros à l'embauche dans les PME. Selon les estimations de l'Insee, ces trois dispositifs enrichiraient la croissance en emplois de 95.000 postes en 2016 après avoir permis de créer 80.000 emplois l'année passée.

Cependant, si l’on regarde le cadre plus large, la catégorie B (ayant travaillé moins de 75 heures par mois) grimpe de 2,7 % sur un an et celui des catégories C s’envole (+ 8,2 % en un an). Ces chiffres attestent que depuis 12 mois, le chômage total se stabilise, mais que la précarité et les petits boulots ne cessent de croître.

Par ailleurs, l’Unedic n’est pas aussi enthousiaste que le gouvernement. Selon les prévisions financières de l’organisme chargé de la redistribution des indemnités chômage, après une baisse en 2016, les chiffres devraient rebondir en 2017, avec 79 000 chômeurs de plus l’an prochain. Le ministre du budget Michel Sapin, à l’occasion de la présentation des grandes lignes du budget mardi 20 septembre a cependant balayé ces prévisions, arguant que l’Unedic, était, par nature, «  toujours plus pessimiste ». 

Par Mathilde Goanec

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog