Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Syndicats
TOURCOING : à propos du licenciement d'une caissière d'AUCHAN: le communiqué d' "Auchan CITY" et les précisions de l'UL CGTPrécisions relatives au communiqué de Auchan ...  Ainsi donc Stéphanie est bien une voleuse de grand chemin, la CGT est très méchante, et c'est pour ces raisons que des millions de Français, pour l'immense majorité d'entre eux clients de cette enseigne, sont choqués par ce licenciement. Ce dont la direction, apparemment dépassée, ne se rend pas compte c'est que, même s'il fallait croire en sa version des faits ("manipulation frauduleuse", "malversation", ...), la sanction demeurerait pour beaucoup complètement disproportionnée. Que dit Stéphanie sur cet épisode ? "La cliente a acheté 4 packs de Perrier avec la promotion 1 acheté 1 gratuit. Mais comme un sticker -0,70 euro était sur chaque pack elle a insisté pour bénéficier de cette promotion, ça arrive souvent dans le magasin ces doubles promotions, ce n'est pas de ma faute, et puis j'avais 6 caisses à surveiller et les clients qui défilaient. J'ai accédé à sa demande et je sais que d'autres caissières ont fait la même chose dans la journée. Elle est alors repartie en magasin en laissant ses produits sur le côté, elle est revenue avec 4 paquets de pâtes qu'elle a scanné, puis elle m'a dit qu'elle n'avait pas assez d'argent pour tout payer et m'a demandé de déscanner deux paquets. Je l'ai fait. Pour moi, ces deux paquets sont restés en magasin. Mais la direction dit qu'elle les a emportés. Alors peut-être, mais je ne l'ai pas vu, et pour moi, elle les a laissés. A la sortie la sécurité lui a fait payer un pot de sauce tomate non payé (valeur 0,85 euros), mais que je sache pas les deux paquets de pâtes que j'avais déscanné."

Voilà en quoi consistent "l'utilisation de bons de réduction non appropriée" (les packs de Perrier), "l'annulation de produits pourtant emportés par la cliente" (les nouilles) et le "non enregistrement de produit" (la boîte de sauce tomate). Il n'y a rien d'autre dans la lettre de licenciement, rien d'autre dans le communiqué de Auchan, et Stéphanie était une employée modèle, jamais sanctionnée auparavant. Elle va désormais devoir élever seule ses trois enfants, sans emploi. C'est bien cette disproportion et cette injustice qui font réagir si fortement vos clients Monsieur Mulliez, pas la communication de la CGT de Tourcoing.

Plutôt que de s'enfoncer dans le déni et de camper sur la défensive, la direction pourrait sortir par le haut de cette situation : en réintégrant Stéphanie, en reconnaissant son erreur et l'excès de zèle probable d'un cadre sans doute lui aussi sous pression, comme une majorité de salariés dans le magasin.

Et ce n'est pas en faisant pression sur Stéphanie par des voies discrètes, en lui demandant de se désolidariser de son organisation syndicale que nous parviendrons à un résultat. La direction doit prendre attache avec le représentant du personnel, le délégué syndical CGT dont elle n'a de cesse, depuis 4 ans, de vouloir ignorer les revendications, qui sont celles des employés.

Notre Union Locale est disposée à recevoir tout le monde autour d'une table, y compris M. Darmanin (*), dont on nous dit qu'il souhaite servir de médiateur.

 

UNION LOCALE CGT DE TOURCOING ET ENVIRONS
43 rue de Lille 59200 TOURCOING
03 20 24 48 34

 

(*) M. Darmanin est maire (LR) de Tourcoing

TOURCOING : à propos du licenciement d'une caissière d'AUCHAN: le communiqué d' "Auchan CITY" et les précisions de l'UL CGT

Par El Diablo

 

SOURCE:

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog