Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

Aujourd’hui la constitution et le code du travail sont le socle de toutes négociations. La convention collective, les accords de branche, d’entreprise et donc le contrat de travail sont supérieurs les uns aux autres.

Ce que la loi propose, ce que nous appelons l’inversion de la hiérarchie des normes, c’est un retour au moins-disant social.

  Si, comme des millions de Français qui se disent hostiles à cette loi, vous ne voulez pas perdre des droits mais en conquérir, alors venez avec nous le : Mardi 12 mai: Monument de la résistance (Place du 8 mai 1945)

à Bourges 17H 30: Rassemblement Départemental.

 

Par: UD-CGT 18.

La suite....

 

Pour le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, dont le syndicat appelle à la grève aujourd’hui, mais aussi les 17 et 19 mai, le 49-3 témoigne de la « faiblesse du gouvernement ». Il appelle les salariés à « passer à la vitesse supérieure » pour forcer l’exécutif à retirer son texte.

Aujourd’hui, mardi 17 et jeudi 19 mai seront trois nouvelles journées d’action, ont annoncé mardi les syndicats de salariés et associations de jeunes opposés à la loi travail et au coup de force de l’exécutif. Pour le secrétaire général de la CGT, dans l’entretien qu’il a accordé hier à l’Humanité, le temps est moins que jamais à céder à l’intimidation. Après la décision du gouvernement de passer en force, vous avez appelé à trois jours de grève nationale.

La mobilisation est-elle encore d’actualité ?
PHILIPPE MARTINEZ: J’entends cette petite musique qui consiste à dire que si le 49-3 passe, le texte est adopté. Faux. La procédure continue. La mobilisation est plus que jamais indispensable. C’est pour cette raison que, pour la première fois, nous appelons à trois dates de grève, dans une échéance très resserrée. Ce qui off re la possibilité aux salariés en grève mardi de continuer leur action jusqu’au jeudi. Le gouvernement va certainement marteler que, quelle que soit l’ampleur de la mobilisation, sa détermiation à faire passer cette loi restera. Mais je rappelle qu’il y a un texte, qui s’appelait le contrat première embauche (CPE), qui avait été adopté avec le 49-3. La loi avait même été promulguée. Mais le gouvernement de Jacques Chirac, compte tenu de la mobilisation, avait été contraint de retirer son projet

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog