Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

MOBILISATION GÉNÉRALE DES RETRAITÉS !

La loi El Khomri s’attaque aux droits des salariés, des jeunes, des apprentis, mais aussi plus généralement il s’agitde détruire le Code du Travail, selon les vœux du MEDEF, des politiques de droite, d’extrême-droite et socio-démocrates.

MAIS LES RETRAITÉS SONT TOUT AUSSI CONCERNÉS.

 
Depuis plus de 40 ans, les gouvernements successifs prétendent lutter contre le chômage. En fait, à chaque fois, ils prennent des mesures qui étendent la précarité, fragilisent l'insertion des jeunes et organisent la pression pour que les salaires n'augmentent pas. Lesprétendues mesures pour lutter contre le chômage se sont traduites par une augmentation constante dunombre de chômeurs : aujourd'hui plus de 5.000.000.
 
La loi El Khomri dite « loi travail » ne s'écartera pas de la règle, il s'agit d’une loi pour renforcer l'exploitationdes travailleurs. Jusqu'à aujourd'hui nul ne pouvait déroger à la loi sauf pour conclure des accords plus favorables aux salariés que la loi. Si la réforme du code du travail était adoptée, les accords d'entreprise pourraient déroger aux accords de branche et à la loi. C’est un moyen très habile de rendre totalement inopérants les accords de branche, les Conventions Collectives et la loi.
 
Cette disposition époustouflante nous renvoie directement aux rapports sociaux du dix-neuvième siècle. Et on ne voit pas bien comment de telles dispositions pourraient faire baisser le nombre de chômeurs alors que tout dans ce projet de loi est fait pour faciliter les licenciements et permettre au patronat de se comporter en maîtres chanteurs si les salariés n'acceptent pasde travailler plus pour gagner moins.
 
Il s'agit donc en fait d'un projet de loi destiné non pas à faire baisser le chômage mais à faire baisser les salaires. Ces dispostions ont déjà été mises en œuvre, sur injonction de l’Union Européenne, en Espagne, en Italie, en Grèce et en Allemagne depuis 2002. En Allemagne, nous savonsque ces dispositions prises par le gouvernement social -démocrate Schroeder ont conduit à une baisse dessalaires. Le graphique ci-après montre que les lois Hartz votées en Allemagne en 2002 ont amené un effondrement du partage de la valeur ajoutée (c'est-à dire des richesses créées par le travail) au détrimentdes salariés.
 
Les retraités sont bien évidemment concernés par ces tentatives d'effondrement des salaires dans notre pays. La mobilisation des retraités contre la loi El Khomri doit donc s’amplifier non pas simplement en solidarité avec les actifs mais bien parce que les retraités sont concernés directement par l'évolution du salaire des actifs. En effet, si le gouvernement et le patronat parvenaient à faire baisser de manière conséquente et durable les salaires dans notre pays, nous assisterions également à une baisse des cotisations sociales et donc à une baisse sensible des ressources qui permettent le paiement de la protection sociale et singulièrement des retraites et pensions.
 
Autrement dit si les salaires baissent ne soyons pas ingénus : les retraites   et pensions baisseront aussi. Jamais un gouvernementn’est allé aussi loin dans le mépris des conditions de vie des retraités.
 
Voilà pourquoi il est impératif que les retraités se mobilisent en masse avec leur famille pour contribuer au rejet du projetde loi dit de « réforme du code du travail ».
 
Par: USR CGT18.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog