Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

Communiqué des Jeunes Communistes de la Somme : "Halte à l'acharnement policier !"

 
La répression policière s'abat sur les Jeunes communistes d'Amiens
 
À l'heure où les positions du gouvernement se radicalisent à travers l'utilisation du 49.3, nous sommes confronté·e·s à une répression policière inquiétante.

Après plusieurs manifestations pacifiques et sans débordements malgré les différentes provocations policières (tribunal pour simple jets d'oeufs, intimidations de militant·e·s), les forces de l'ordre sortent l'artillerie lourde : une occupation pacifiste de la mairie d'Amiens le 28 avril a été violemment interrompue par les CRS qui prétendaient faire usage de "courtoisie et pédagogie", les conséquences physiques pour certain·e·s camarades démentent la formule.

Depuis le début de la semaine ce sont plusieurs camarades qui se retrouvent en garde à vue, deux sont déjà passés en comparution immédiate et écopent de quatre mois de prison avec sursis sans parler du montant des amendes pour quelques tags.

Notre secrétaire de secteur UEC est actuellement en garde à vue avec pour seul tord de s'être défendue et d'avoir essayé de protéger des camarades lors de l'assaut de la mairie.

En muselant l'assemblée nationale et la rue, le gouvernement s'embourbe dans une dérive autoritaire qui n'a pour seul objectif que de briser la voix du peuple.

Ils divisent, on rassemble.
 
Par: Nicolas MAURY.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog