Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

A peine la base commune était annoncée qu'elle était critiquée, que des pétitions de la tendance "Vive le PCF" lançait une nouvelle campagne de signature et, surprise, hier un nouveau texte alternatif était diffusé. "Que les bouches s'ouvrent" déclarait Thorez et les communistes l'ouvrirent ! Ce 37ème congrès s'annonce finalement plus intéressant que prévu.

37ème congrès du PCF : "Que les bouches s'ouvrent"

"Nous voulons que chaque membre du Parti puisse librement et sans crainte, exprimer son opinion, critiquer les directions, la discipline nécessaire n'étant que le résultat de la conviction et de la soumission aux décisions régulièrement prises par les organismes qualifiés, après discussion" déclarait Maurice Thorez dans un célèbre éditorial de l'Humanité daté du 13 octobre 1930.

Pour le 36ème Congrès du PCF, il y avait 64.184 inscrits (cotisants) et 34.170 votants. (Voir l'évolution des scrutins internes)

- Le texte alternatif 1, "Unir les communistes pour un PCF de combat, marxiste, populaire et rassembleur" avait obtenu 11,08% des voix.
- Le texte alternatif 2, proposé par La Riposte avec "Combattre l'austérité, en finir avec le capitalisme" avait obtenu 9,95% des voix.
- Le texte alternatif 3, proposé par la tendance "Vive le PCF" avec "Un parti résolument communiste dans l'affrontement de classe ni abandon ni effacement" n'obtenait que 5,82% des voix.

Et dans le cadre de la préparation du 37ème congrès du PCF les bouches s'ouvrent. Les contributions sont nombreuses, très riches, et on peut les lires en ligne (http://congres.pcf.fr/. A l'issue des travaux du Conseil national, un projet de base commune a été adopté par le Conseil national des 5 et 6 mars 2016. Projet de base commune : "Le temps du commun" - Texte complet)

37ème congrès du PCF : "Que les bouches s'ouvrent"

 

Texte alternatif : "Pour une politique communiste" (Texte complet)

La Riposte, tendance trotskiste au sein du PCF (Tendance Marxiste Internationale) n'aura pas attendue la publication du projet de base commune pour se lancer dans son texte alternatif et se lancer à la conquête des signatures nécessaires pour pouvoir déposer un texte alternatif.

Ce texte alternatif se décompose en 7 parties :

- Préambule : Pour une politique communiste
- L’Union Européenne et l’expérience grecque
- Notre programme
- Renforcer le PCF : cellules de quartier et d’entreprise, formation, démocratie interne
- Alliances électorales
- Internationalisme : Contre la guerre impérialiste
- Un projet de société : Ouvrir de nouveaux horizons à l’humanité

37ème congrès du PCF : "Que les bouches s'ouvrent"

 

Texte alternatif : "Unir les communistes, le défi renouvelé du parti communiste" (Texte complet)

Dans les auteurs du texte on retrouve la section de Vénissieux, de Béziers et la Fédération du Pas-de-Calais (liste non exhaustive).

Les orthodoxes (j'emploi ce terme plutôt que Marxistes-léninistes, car tous les signataires ne le sont pas) se retrouveront divisés. Si le réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" voulait "unir les communistes" c'est raté ! En effet, le 6 mars (au lendemain du Conseil national) la tendance orthodoxe sectaire, "Vive le PCF", conduite par Emmanuel Dang Tran et Corinne Becourt (pour citer que ces deux là) a annoncé sa volonté de rédiger son propre texte.

Le réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" avait proposé de faire un texte commun, mais les négociations ont échoué et au vu des noms d'oiseaux qui fusent (notamment sur Facebook) depuis le 16 mars, l'ambiance n'est pas très fraternelle. Mais passons sur le contexte.

Le texte "Unir les communistes, le défi renouvelé du parti communiste" n'est pas qu'une mise à jour du dernier texte alternatif (36ème congrès) malgré des revendications "classiques" (Union européenne, OTAN, vie du PCF, PGE). Ce texte se position clairement sur la question du pouvoir et d'une voie socialiste pour la France. Dans un contexte plus immédiat, les auteurs du texte veulent sortir le PCF de son immobilisme et ils se positionnent contre les primaires, pour la construction d'une candidature communiste (ou de Front populaire) avec un programme communiste (ou de rupture avec le capitalisme).

Le texte alternatif prend le temps d'analyser la crise du capitalisme en liant les coups portés par le gouvernement socialiste (ANI, Loi Travail ...). Il explique la nécessité de la lutte des classes qui pousse ce gouvernement à franchir une étape dans la répression des travailleurs. Ainsi la crise du capitalisme est avancé (avec justesse) comme une des conséquences du terrorisme (via le prisme de l'impérialisme et ses guerres) et de la montée du fascisme (en France comme en Europe).

Enfin ce texte est le seul a envisager une perspective politique de moyen terme, le Socialisme.

Le texte se présente en 4 parties :

- Préambule : Au 37ème congrès, les communistes sont confrontés à un défi historique
- I. Le capitalisme, c’est la crise, payée par les peuples !
*La situation politique, l’impasse à gauche, le terrorisme
- II. Des thèses nouvelles pour unir les communistes
*Présidentielles : pas de primaires, une bataille communiste !
*Pour construire une autre société, la France doit agir pour un autre monde
*Sortir de l’U.E. et de l’Euro pour engager la sortie du capitalisme !
*Les luttes, terrain premier des constructions politiques
*Contre le FN, un parti communiste populaire et rassembleur
*Pour sortir de l’impasse de la gauche, un grand parti communiste, un rassemblement populaire majoritaire !
- III. Notre projet et le chemin du socialisme pour la France
*Oui, le défi du parti communiste !

Au final le courant "orthodoxe" sera divisé, car comme je le disais plus haut, la tendance sectaire "Vive le PCF" produira son texte qui se nomme déjà " PCF : Reconstruisons le parti de classe. Priorité au rassemblement dans les luttes" (je vous invite à lire les motivations, elles sont tellement croustillantes et puantes ICI) . On imagine que ces adeptes de la pétition ont déjà leurs signataires ... et le texte n'est toujours pas là !

Pour ma part, je ne signerai pas ce texte (encore moins celui de la tendance sectaire Vive le PCF), j'ai un trop gros passif avec la section de Vénissieux depuis mon exclusion du MJCF 69 (3 ans jours pour jours) par l'ancienne direction sectaire et folklorique.

 

37ème congrès du PCF : "Que les bouches s'ouvrent"

 

Texte alternatif : L’ambition communiste pour un Front de gauche populaire et citoyen (Texte complet)

Ce texte est arrivé alors que personne ne s'y attendait. A peine publié déjà critiqué ou adoré.

Ce texte, au vu des signataires, est celui que l'on peut qualifier de "refondateur". Les auteurs de ce texte (très parisiens et issues du syndicat étudiant majoritaire - et je les salue- fondateur d'une tendance) met les deux pieds dans le plat : La stratégie des Présidentielles de 2017, mais aussi quel avenir pour le PCF. Le ton est donné, le texte est clairement dans la veine du "radicalisme de gauche" sur les modèles de Syriza et Podemos (les références sont plusieurs fois citées).

Les auteurs de ce texte alternatifs veulent transformer le Front de gauche en une une structure ouverte de type mouvementiste (et non en parti), une organisation qui serait une "union par en bas" plutôt qu'un cartel électoral avec des guerres de chefs. L'une des clefs de cette mutation du Front de gauche passe par une rupture avec le Parti socialiste.

Les signataires posent l'analyse (juste) que "nous ne pouvons pas faire dépendre notre stratégie d’évolutions supposées du Parti socialiste. Pendant des décennies, de « l’Union de la gauche » à « la gauche plurielle », nous avons tenté sans succès de « peser » sur lui, de l’extérieur ou au sein d’alliances de sommet."

Je partage avec eux cette idée de rupture avec le PS, à tous les niveaux, cependant doit-on rappeler que certains des signataires ont fait liste commune avec le PS à Paris (et dès le premier tour). De plus parmi les signataires, certains faisaient ouvertement campagne POUR les primaires (ICI)

Sur la stratégie des Présidentielles de 2017, et à mon grand étonnement, ils se positionnent contre les primaires à gauche. Ce processus serait " dangereux et illusoire" et ils rajoutent qu'il serait "aussi vain d’espérer que la sécession d’une partie du PS pourrait nous permettre de faire émerger une « candidature commune » à gauche".

Ce texte est l'héritier du mouvement politique issue du "manifeste de la refondation". Les principales critiques que je pourrai émettre touchent essentiellement sur la portée du texte. Les auteurs (et les signataires) se concentrent sur la question des primaires et des liens avec le Parti socialiste. La rupture avec le capitalisme n'est pas clairement envisagée, ni même l'avenir concret du PCF (si ce n'est sur l'aspect renouvellement des directions et de la sinistre communication).

Il faut rajouter que la "Lutte des classes" n'est jamais évoquée dans ce texte alternatif, la priorité est donnée à l'élection présidentielle comme forme ultime de conquête du pouvoir (c'est une approche pas très marxiste, ni même très communiste). On note que le terme "Parti communiste" ou "PCF" n’apparaît pas dans le texte mais que dans les titres (hors on est en plein congrès du PCF pas du Front de gauche). Les fameuses adhésions directes refont surface par la petite porte. C'est un vrai texte qui prône la fin du PCF.

Le texte se présente en 4 parties :

- Préambule
- I. Faire vivre une ambition communiste
*Réhabiliter la possibilité du changement
*Une société libérée du travail contraint et du salariat capitaliste
*La démocratie économique comme outil d’émancipation
*Une nouvelle révolution démocratique : le pouvoir effectif du peuple
*Une maîtrise citoyenne des technologies au service de l’émancipation
*Bien vivre, ou le destin lié de l’Humain et de la planète
*L’éducation et la culture au cœur du projet communiste
*Une Europe à géométrie choisie
*Vers un nouveau monde
- II. 2017 : la première étape d’une dynamique de front populaire et citoyen
*Le Parti socialiste à la dérive et la droitisation du système politique
*Le Front de gauche : un repère indispensable mais en difficulté
*Le mouvement social bridé par l’absence de perspective politique
*Transformer le Front de gauche pour qu’il devienne le moteur d’un rassemblement très large, une grande force populaire et citoyenne
*Pour 2017 : des Assises de la transformation sociale et écologique
*La perspective illusoire et dangereuse de primaires pour une « candidature commune » à gauche
*Pas de dynamique populaire possible sans une rupture claire avec le PS tel qu’il est, c’est à dire, discrédité
*Des Assises de la transformation sociale et écologique
- III. Le Parti communiste : une autre façon de faire de la politique
*Permettre aux citoyennes et citoyens de s’approprier l’activité politique
*Des luttes concrètes à la perspective d’une autre société
*Une organisation ouverte et décentralisée

 
Par: Nicolas Maury.
 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog