Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS

L'INVERSION DE LA HIÉRARCHIE DES NORMES prévue dans le projet de LOI TRAVAIL:

Extrait d'un document publié par la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne)

Extrait d'un document publié par la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne)

La loi-Travail de Manuel Valls n’est pas seulement une contre-révolution sur un siècle d’histoire du travail et d’acquis sociaux, la destruction de la protection des salariés et de leurs droits fondamentaux, la cogestion de l’État par le MEDEF, ou encore le plus vil reniement d’un parti qui fit adopter jadis les 35 heures. Elle est un acte politique qui désigne le droit du travail comme l’ennemi : le premier responsable du chômage, une entrave à la flexibilité du travail, au développement des entreprises et de l’économie. C’est aussi et surtout une machine de guerre contre tous les salariés, contre les chômeurs, contre les syndicats, contre la jeunesse de France, et en définitive contre toute notre société.

Pour Valls-Macron le droit du travail doit être déconstruit. Ou, plus exactement, il doit être remis dans la main des patrons, sous la forme d’un permis de licenciement et d’exploitation des salariés, commandité par le MEDEF. Car les patrons seront désormais les premiers rédacteurs du droit, un droit différent dans chaque entreprise. L’inversion de la hiérarchie des normes (primat de la loi sur les accords d’entreprise) et l’éclatement des droits des salariés d’une entreprise à l’autre, sont au fondement de ce projet de loi qui imposera la fin de l’égalité des salariés devant le droit.

Dans ce nouvel esclavagisme du 21ème siècle, qui n’apportera que davantage de chômage, de misère et d’exploitation éhontée de la jeunesse, les syndicats, même majoritaires, en seront réduits à négocier le poids des chaines. Le projet de loi de Valls n'est pas négociable. Il doit être retiré.

Infographie publiée par Le Parisien magazine le 18 mars 2016 - www.leparisien.fr/

Infographie publiée par Le Parisien magazine le 18 mars 2016 - www.leparisien.fr/

Par: l'AFP

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog