Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

Le président de l'Unef, principale organisation étudiante, n'a pas été convaincu par le Premier ministre sur les aménagements proposés au projet de loi Travail.« Le désaccord de fond reste entier », a déclaré William Martinet ce vendredi sur le perron de Matignon, à l'issue d'une rencontre avec Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron. « Ce que nous explique le Premier ministre, c'est qu'on peut discuter de tout, mais pas de la loi Travail (...) On nous a renvoyés à des discussions annexes », a reproché le militant syndical, 27ans.

Par sa voix, l'Unef, qui demandait le retrait du projet, a appelé « à amplifier le mouvement de protestation » et confirmé une nouvelle journée d'action le 17 mars. Après les manifestations de mercredi, qui ont mobilisé 224 à 500 000 personnes dont 100 000 jeunes, selon l'Unef, Manuel Valls a accordé une série d'entretiens aux organisations étudiantes.

Après l'Unef, le chef du gouvernement recevait la FAGE. L'organisation étudiante ne demande pas un retrait intégral du projet de loi, mais celui de trois volets importants: les dispositions sur les motifs de licenciement économique, les mesures renforçant le pouvoir unilatéral de l'employeur dans l'aménagement du temps de travail, ainsi que le retrait du barème sur les indemnités prud'homales.

 

Par: l'AFP.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog