Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #ACTIONS
 

Il y a quelques jours, Révolution permanente s’était entretenu avec Belinda Hafir, travailleuse au centre d’appel Webhelp Compiègne, déléguée du personnel et déléguée syndicale à la CGT. Elle revenait sur la répression dont elle était la victime depuis le début de l’année. En décembre dernier, après une grève victorieuse contre le système de malus appliqué sur les primes des salariés, mais aussi pour obtenir la CDIsation des contrats précaires, la direction a exercé sur elle toute une série de pressions, d’intimidations, jusqu’à une mise à pied conservatoire, prélude à son licenciement… Une mise à pied qui trouve aujourd’hui un allié de poids en la CFDT locale.

Romain Baron

La CFDT a en effet carrément voté, ce vendredi 12 février, le licenciement de Belinda, remplaçant à l’occasion un de ses délégués réfractaire par son suppléant bien plus conciliant ! Cette répression abjecte s’inscrit bien sûr dans une dynamique globale de criminalisation des résistances, des luttes, et des militants syndicaux et politiques, dont les GoodYear sont le symbole le plus parlant, et des attaques sans précédent de la part des patrons. Avec la CFDT, ceux-ci peuvent maintenant compter officiellement sur une collaboration jusqu’au bout.

Aucun hasard. Localement, pendant longtemps unique syndicat dans l’entreprise, la CFDT s’est partagé la gestion paisible de l’entreprise avec la direction, véritable syndicat maison. Les 36% de voix conquises par la CGT aux dernières élections professionnelles avaient commencé à ébranler ce deal, dynamique renforcée par la grève victorieuse de décembre, dont Belinda Hafir fut une figure centrale. Pas étonnant finalement, pour un appareil de bureaucrates habitué à collaborer, que la CFDT ne se soit alliée avec la direction du site pour se débarrasser d’elle !

Plus largement, la CFDT du bureaucrate Laurent Berger entretient de longue date une véritable love story avec les patrons au nom du « dialogue social ». Soutenant le pacte de Responsabilité et le cadeau de 50 milliards pour le patronat, se félicitant du rapport Combrexelles attaquant la représentativité syndicale, avalant sans mot dire les lois Macron et Rebsamen – pour ne citer qu’elles –, la centrale s’était récemment distinguée dans le conflit de l’AP-HP, entretenant les meilleurs rapports possible avec Martin Hirsch et trahissant progressivement la lutte des personnels de santé. En l’occurrence, avec ce vote du licenciement de Belinda Hafir, la CFDT franchit un pas supplémentaire dans le scandale, devenant elle-même l’agent actif de répression des travailleurs combatifs.

Contre ces voyous de patrons et de syndicats collabos, contre la répression des grévistes et des militants, solidarité avec Belinda, avec tous les travailleurs et les équipes syndicales réellement combatives !

 

 

Signez la pétition contre le licenciement de Belinda Hafir

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog