Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Publié le par "Citoyen 18"
Publié dans : #Politique

A Gennevilliers, le député est amer et le maire dépité. Les relations ne s’arrangent pas entre Patrice Leclerc, maire communiste, et Alexis Bachelay, député socialiste.

 

Gennevilliers : le torchon brûle entre député PS et maire PCF

 

Et cela commence à se voir… Mardi, le parlementaire ne sera pas convié à l’inauguration du nouveau conservatoire. « Il y aura ceux qui ont apporté des subventions. Il n’en fait pas partie », balaye Patrice Leclerc.

Le maire avait boycotté la visite, lundi dernier, de Myriam El Khomri, la ministre du Travail, estimant qu’elle n’avait pas tenu une promesse portant sur les subventions aux associations. La réponse n’a pas tardé. Dans une lettre adressée à Patrice Leclerc, Alexis Bachelay en profite pour vider son sac. Il évoque « l’absence de réponse à [ses] sollicitations et courriers », le « boycott organisé autour de [sa] personne », l’absence de ses affiches dans les panneaux municipaux et de ses coordonnées dans le journal et le site de la ville, etc.

« Jamais un député n’en avait fait autant contre Gennevilliers »
Dernier grief, Alexis Bachelay déplore de ne jamais être « convié à aucun événement municipal, y compris les cérémonies patriotiques ». « Même sur les photos officielles, ils s’arrangent pour couper Alexis », tacle un proche du député.

En face, Patrice Leclerc se défend d’en faire une affaire personnelle. « Alexis Bachelay vote tout ce qui nuit aux communes. Jamais un député n’en avait fait autant contre Gennevilliers. Il défend le gouvernement, pas la ville. Le jour où il le fera, je l’inviterai. » Le député est en effet un fervent partisan de la Métropole du Grand Paris qui, selon la mairie, prive les villes de leurs prérogatives.

« Il a pris ma victoire comme un crime de lèse-majesté »
Le péché originel remonterait aux législatives de 2012, quand le socialiste a battu le communiste Roland Muzeau sur la circonscription. « Leclerc était son directeur de campagne, rappelle le vainqueur. Il a pris ma victoire comme un crime de lèse-majesté et depuis, il se bunkerise dans sa mairie ». Les deux hommes s’accordent sur un point : « Cette guéguerre de tranchée est contre-productive ». Mais aucun ne semble décidé à agiter le drapeau blanc.

Par: l'AFP.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog