Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

3 300 décès lors des 3 épisodes de canicule de l'été 2015.

Environ 3.300 décès supplémentaires ont été enregistrés lors des trois épisodes de canicules observés en France durant l'été 2015, a annoncé vendredi dans un bilan l'Institut de veille sanitaire (InVS).

"Au total, il a été estimé un excès de 3 300 décès (+6,5%) sur la période des trois épisodes entre le 29 juin et le 9 août", indique l'InVS. La grande canicule de 2003, du 4 au 18 août, s'était traduite par un bilan nettement plus lourd avec 15 000 décès supplémentaires.

L'InVS relève une hausse de la mortalité pour les pathologies en lien avec la chaleur "dans toutes les régions" touchées par les fortes chaleurs. Ces pathologies sont l'hyperthermie ou coup de chaleur, la déshydratation et l'hyponatrémie à savoir une trop faible concentration de sel de sodium dans le sang. Mais il s'agit là d'un premier bilan et les morts supplémentaires ne peuvent pas tous être imputés aux fortes chaleurs, souligne l'InVS.

Un impact "important"

"Certaines régions ont enregistré des excès de mortalité pendant ces trois épisodes alors qu'aucun des départements de ces régions n'avaient atteint les seuils d'alerte canicule", relève l'InVS.

L'impact de la canicule au niveau du système de soin est décrit comme "important" par l'InVS. "Une augmentation des recours aux soins d'urgence pour pathologies liées à la chaleur a ainsi été enregistrée dans les structures d'urgence" et par SOS Médecins.

Durant l'été 2015, la France a connu trois épisodes de canicule. Le premier épisode, précoce, intense et étendu, a duré du 29 juin au 7 juillet. Le deuxième, du 13 au 23 juillet 2015, s'est concentré sur le quart sud-est du pays. Un dernier assez court du 5 au 9 août 2015 a concerné un nombre plus réduit de départements sur la façade est du pays.  

Par: l'AFP.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article