Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Pas vue a la télé: "La Santé en péril".

Jeudi 17 septembre, signait le 5ème jour de grève pour les salariés de la Polyclinique de Gascogne à Auch dans le Gers. L’ex clinique Carlier appartient à Vitalia, le deuxième groupe de santé privé national.

17 jours de lutte

La lutte dure depuis 17 jours et malgré la forte mobilisation, soit 9O % de grévistes, la direction n’a pas fait de proposition satisfaisante concernant les revendications présentées au groupe et à l’Agence Régionale de Santé Midi-Pyrénées .

L’aggravation des conditions de travail avec une infirmière pour 47 patients, des heures supplémentaires non payées ou le rappel intempestif sur des jours de repos sans délai de prévenance font partie des motifs de grève.

Par ailleurs des suppressions de postes ont eu lieu et font courir un risque aux patients. Par exemple pour transférer un patient de la salle de réveil vers sa chambre, les patients du service sont laissés seuls.

Ce mépris envers les salariés et cette désorganisation du travail a pour conséquence la démission de 17 salariés depuis le début de l’année.

"Il faudrait 30 embauches"

Aussi la CGT lutte pour l’instauration d’un treizième mois, la revalorisation salariale, ou le recrutement de 30 personnes pour pallier au sous-effectif, etc.
Ces revendications pour un groupe aussi important que Vitalia auraient un impact infime au regard des sommes brassées par le groupe.

« Reprendre le travail mais dans de bonnes conditions »

"Nous souhaitons reprendre le travail mais dans de bonnes conditions", réclament les salariés. Suite à la grève la direction a été contrainte de vider la clinique de ses patients à cause du nombre important de grévistes. Une caisse de solidarité est organisée et jeudi 17 septembre, un émissaire du groupe Vitalia était présent pour faire des propositions de réponses aux revendications. Devant ses propositions insatisfaisantes les salariés ont réitéré leurs revendications.

 

Par: grévistes à la Polyclinique de Gascogne à Auch

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article