Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Le bonheur d’être là.... avec vous.

Il est des êtres qui n’ont que du cœur. J’ai la chance d’en connaitre un dont je tairai le nom ici.

Marguerite"Marguerite, la fleur………

Elle n’est  que blanche et jaune.

Blanche comme le jour qui se lève un matin de printemps, comme le nuage de grâce qui se glisse sur le bleue du ciel de notre Marseille méridional. Le blanc, de tout temps, est le signe de la pureté originelle, celle d’une nature qui ne cherche pas à se revêtir d’une couleur aguichante afin de se distinguer des autres fleurs

Jaune comme son cœur d’or qui émeut par sa netteté. Ce cœur d’or saute aux yeux car il est un vrai cœur avec sa forme très légèrement bombée douce et attirante qui donne envie d’être caressée.

Fleur magnifique par toute sa simplicité, montrée, toute. Rien à cacher, à deviner, tout est là, et c’est beau.

Sa couronne de pétales, simple et nette, est dégagée de tout artifice de complexité.

Chaque pétale, l’une après l’autre, montre qu’à elle seule c’est la forme parfaite qui s’étend vers toi, s’offre à toi, pour  conduire ton regard  vers le cœur d’or.

La brièveté de son nombre de pétales démontre avec force et splendeur que le nombre ne fait pas la beauté. La rondeur légèrement bombée  de l’ensemble de cette couronne de pétales révèle la parfaire harmonie de cette fleur.

Aucune pointe en tous sens, aucun dessin complexe ou sinueux  des pétales qui voudrait dire qu’a bien regarder, du plus beau est peut-être caché dans les plis et replis de cette forme, ondulée, mystérieuse, obscure, et serrée

La marguerite est sans complexe, elle. Elle se montre en tige et fleur unique, tout au bout

Quand par les hasards du vent dominant elle se penche vers nous et ondule sa forme,  c’est pour saluer notre passage et nous offrir sa silhouette et sa parure de grâce. Elle semble, à ce moment, vouloir nous parler et s’offrir à nous. Et quand sa silhouette est ventée en tous sens et virevolte vers son entourage de sœurs jumelles, elle semble les convier à danser la joie…… d’exister !

Passant qui passe en cette proximité gracieuse et fleurie, de dame nature, incline toit vers elle, souri vers ce qui est un salut de la beauté, offerte, et avance dans la prairie paradisiaque ou fourmille ces fleurs animées…… du bonheur d’être là.

En la Sainte Pélagie du 8 octobre 2014"

Par: Citoyen18.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Si vous aussi vous vous sentez un cœur de poète, envoyé moi vos écrits et je serais heureux de les mettre en ligne.
Répondre