Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

APL : les aides au logement gelées jusqu’au 1er octobre 2014.

L'indice de référence des loyers est fixé à 0,57% pour le deuxième trimestre 2014. Cette variation devrait être utilisée pour revaloriser les aides au logement au 1er octobre 2014.

 

Façade d'un immeuble de la CAF

Le Budget 2014, définitivement promulgué par François Hollande, prévoit de reporter la revalorisation annuelle des aides au logement au 1er octobre 2014. Ce gel partiel de neuf mois impacte près de 6,5 millions de ménages.

Les bénéficiaires des aides au logement vont devoir prendre leur mal en patience. Le Budget 2014, promulgué par le président de la République et publié au Journal Officiel du lundi 30 décembre 2013, repousse l'augmentation annuelle des APL, ALF et ALS du 1er janvier au 1er octobre 2014. Traduction : les locataires et propriétaires qui touchent les aides au logement toucheront le même montant qu'en 2013 pendant les neuf premiers mois de l'année. Un gel partiel et temporaire qui n'est pas sans rappeler celui voté pour les pensions dans le cadre de la réforme des retraites du gouvernement Ayrault.
 

La pilule aurait pu être encore plus dure à avaler pour les 6,42 millions de ménages* qui touchent une de ces aides au logement. En effet, le projet initial du gouvernement était de geler purement et simplement les montants versés. En d'autres termes, les loyers auraient augmenté, de même que les prix, mais pas les aides au logement. A la demande de plusieurs députés de la majorité, la ministre du Logement Cécile Duflot et celui délégué au Budget Bernard Cazeneuve ont accepté ce compromis.
 

81% des bénéficiaires touchent moins d'un Smic:

A noter qu'il est impossible de savoir à ce jour dans quelle mesure les APL et autres aides seront revalorisées. L'augmentation annuelle des montants versés aux ménages est en effet décidée en fonction de l'évolution de l'indice de revalorisation des loyers (IRL), déterminé par l'Insee et basé sur l'inflation. Pour une hausse actée au 1er janvier, c'est l'IRL du troisième trimestre de l'année précédente qui est pris en compte. Avec le report de la revalorisation au 1er octobre 2014, c'est l'IRL du deuxième trimestre 2014 qui sera retenu a précisé le député socialiste de Seine-Saint-Denis Daniel Goldberg lors des débats parlementaires. Ce dernier devrait être connu en juillet 2014.
 

En attendant, les ménages bénéficiaires vont devoir faire avec. Selon le député PS Christophe Caresche, auteur d'un rapport sur le budget du logement en 2014, « le manque à gagner ne représenterait que quelques euros par mois pour chaque ménage [mais] ces quelques euros par mois peuvent être une perte sensible pour les plus modestes. Rappelons que 81 % des bénéficiaires des aides au logement perçoivent moins d'un Smic ». Dans le détail, 3,8 millions de bénéficiaires, soit 58,9% du total, sont des personnes seules ou des couples sans enfants. 18,1% des bénéficiaires sont des personnes âgées de plus de 60 ans, soit environ 1,2 million de personnes.
 

L'élu de Paris rappelle également que ce sont les aides au logement qui ont « le plus fort impact sur le taux de pauvreté des ménages, réduisant ce taux de 3 points contre une diminution de 2 points pour les minima sociaux ou les prestations familiales sans condition de ressources ».
 

Les aides au logement représentent un coût global pour le budget de l'Etat estimé à environ 17 milliards d'euros en 2012.
 

*Au 31 décembre 2012. Source : annexe n°23 rapport du tome III du rapport sur la seconde partie du projet de loi de finances enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 10 octobre 2013.

 

Par: Front de Gauche.

Note: APL et ALS : +0,9% d’augmentation… en octobre 2014

Afin de ne pas pénaliser encore plus les ménages, qui subissent déjà de plein fouet le tour de vis fiscal, les députés se sont mis d’accord sur une revalorisation de l’APL et de l’ALS à strict minima : +0,9%. Une augmentation qui couvrira tout juste la hausse des loyers attendue en 2014, mais qui ne s’appliquera qu’au 1er octobre 2014, et non au 1er janvier comme à l’accoutumée. Pourquoi le choix d’une telle date ? Eh bien parce que cela permettra à l’État d’économiser quelques millions d’euros dans le budget 2014. Le coût de cette mesure sera en effet de 19 millions d’euros, contre 75 si elle était entrée en vigueur au 1er janvier. Et comme d'abitude les petits peuvent payé.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article