Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Morlaix : le saccage ne doit pas rester sans suite.

En intersyndicale, les organisations syndicales des Finances publiques de Morlaix ont décidé d’une manifestation unitaire, mardi 30 septembre à 11h devant le centre des Finances publiques incendié, pour dénoncer la violence des agriculteurs contre leur outil de travail et demander le soutien des pouvoirs publics. La fédération des Finances CGT et le syndicat des Finances publiques condamnent de nouveau avec force le recours à ces actes de violence

 
Morlaix : le saccage ne doit pas rester sans suite (CGT)
 
Les propos tenus par le Président de la FDSEA du Finistère ce week-end sont tout aussi inacceptables que ces actes quand il déclare : « je tire un coup de chapeau à ceux qui ont osé faire ce qu’ils ont fait ». «  Il faut relativiser, il n’y a pas eu mort d’homme, c’est une forme de témoignage pour dire : "Ecoutez nous"  ».

Les agriculteurs, dont nous connaissons les difficultés, ne doivent pas se tromper de cible. Les agents des Finances publiques et de la MSA ne sont pas les responsables de leur situation. Ils sont au contraire très attachés et engagés dans l’exercice de leurs missions de service public.Pour autant, leur travail comme tout autre doit être considéré et rémunéré dignement. Il n’est pas du rôle de notre fédération de se prononcer sur les relations économiques entre les agriculteurs et les grandes surfaces. En revanche, nous appelons depuis de nombreuses années à la remise à plat la fiscalité des entreprises, tout comme celle des particuliers.

Nous n’avons de cesse d’interpeller le gouvernement, les députés et autres élus de la Nation avec des propositions visant à rendre le système plus efficace économiquement et plus juste socialement. Et pour cela, nous formulons de nombreuses propositions comme notamment la modulation des cotisations sociales et de l’impôt sur les sociétés en fonction de critères tels que l’emploi ou le comportement environnemental. Pour prendre un exemple, une entreprise qui aurait un recours important à l’emploi de qualité et s’engagerait dans la voie du respect de l’environnement verrait ses taux de cotisation sociale et d’imposition baisser. Et, inversement.

La violence comme expression de la colère des agriculteurs est parfaitement inacceptable dans une démocratie. Cependant le gouvernement doit prendre rapidement des décisions pour réformer le financement des politiques publiques et de la sécurité sociale, dans le sens de plus de justice.

Depuis ce week-end, avec le syndicat national CGT des Finances publiques, nous interpellons régulièrement la direction et le ministère pour qu’ils assurent la sécurité des agents et de leurs lieux de travail et que les ministres cessent de dénigrer sans discernement notre système fiscal, notamment l’impôt sur le revenu. Nous réaffirmons une nouvelle fois notre soutien sans faille aux agents concernés par ce saccage.
 
Par: Intersyndicale MORLAIX.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article