Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

La Poste va fortement augmenter ses tarifs.

Confrontée à une chute des volumes de courrier, l'institution a reçu le feu vert pour augmenter ses tarifs de 5,2 % en moyenne par an pendant quatre ans.

La Poste a reçu vendredi le feu vert de l'Autorité des télécoms pour augmenter ses tarifs de 5,2 % en moyenne par an pendant quatre ans, mais cette hausse pourrait même être encore plus forte le 1er janvier prochain compte tenu des difficultés de l'entreprise.

La Poste, confrontée à une chute des volumes de courrier qui plombe ses performances, avait demandé au régulateur de pouvoir appliquer dès 2015 une hausse annuelle équivalente à l'inflation majorée de 3,5 %, contre seulement 1 % jusqu'ici. L'Arcep indique vendredi dans un communiqué avoir validé la demande de La Poste afin d'"assurer la pérennité du service universel" et de "donner à La Poste les moyens d'engager la transformation de son modèle de développement".

"Plafond annuel"

Cet encadrement des tarifs postaux porte sur une période de quatre ans, de 2015 à 2018, se basant sur une augmentation annuelle moyenne des tarifs de 3,5 points au-dessus de l'inflation (pour laquelle l'Arcep a retenu un taux moyen de + 1,7 % sur la période), "soit une évolution nominale de 5,2 %" au total, détaille l'autorité. Mais La Poste avait également demandé qu'en raison de ses difficultés financières, elle puisse "consommer une partie significative de sa marge de manoeuvre tarifaire en début de période d'encadrement", c'est-à-dire de pouvoir pratiquer dès janvier 2015 une augmentation supérieure à celle prévue pour une seule année.

L'Arcep a décidé d'instaurer un "plafond annuel", qui permet à l'entreprise d'utiliser dès le 1er janvier 2015 jusqu'à 50 % de l'enveloppe globale.

«La «chance» de la Poste si l'on peut dire, c'est que l'opinion réagit désormais peu à l'évolution du prix de timbre. Cela lui donne des marges de manœuvre que n'ont pas d'autres entreprises dont les tarifs réglementés par l'État sont beaucoup plus sensibles et délicats à manier pour le politique», analyse un expert. La Poste rappelle que le budget timbre moyen d'un ménage est de l'ordre de 30 euros.

Les syndicats s'inquiètent cependant d'une inflation qui risque de détourner davantage encore les Français, et surtout les entreprises, du courrier.

Par AFP.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article