Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

LE SEUL MOYEN de contrer le capital : LA LUTTE.

LE SEUL MOYEN de contrer le capital : LA LUTTE.

Nous vivons actuellement une concurrence jamais atteinte des grands groupes capitalistes. La course aux profits dont les populations sont victimes en France, en Europe et au niveau mondial atteint un niveau jamais égalé et va en s’amplifiant. On constate une mise à sac systématique par le capital de secteurs entiers de notre économie qui se traduit par des fermetures d’entreprises et des suppressions massives d’emplois, des délocalisations de production vers les pays à bas coûts, une casse sans précédent des services publics et des acquis sociaux ordonnée par Gattaz et mise en œuvre par le gouvernement Hollande. Nous vivons une baisse constante et importante du pouvoir d’achat des salaires et pensions pendant que le droit à la santé et à l’éducation est en constante régression.

Pour le capital, le seul objectif est d’augmenter sans cesse le taux de profit et d’organiser la casse économique et industrielle afin de distribuer des dividendes de plus en plus haut aux actionnaires. En 2013 ceux-ci ont touché 43 milliards et plus de 80 milliards ont été planqués dans des niches fiscales. 80 milliards c’est quasiment l’équivalent du déficit du budget de l’Etat (83,9 milliards).

Ainsi des pans entiers de notre économie sont sacrifiés sur l’autel du profit et les fusions entre groupes multinationaux s’accélèrent comme chez Alstom fleuron de l’industrie française en cours de bradage aux américains. Comme toujours les capitalistes veulent augmenter les revenus financiers et le Medef avec le gouvernement social-démocrate à sa botte exige la suppression du SMIC et une déréglementation du Code du Travail. Les accords ANI signés par la CFDT, la CGC et la CFTC ne vont pas assez loin pour les groupes capitalistes. Tous les obstacles à plus de profit doivent être supprimés et c’est là le but du regroupement fantaisiste des régions, la suppression programmée des départements, celle en cours des communes avec la construction de métropoles.

Pour contrer cette course effrénée aux profits, une seule solution : la lutte…

Quoiqu’en disent les médias à la solde du capital et des ses vassaux sociaux-démocrates, les salariés ne laissent pas faire et un développement des luttes est constaté. Les Cheminots se battent depuis plus d’une semaine pour un vrai service public ferroviaire au service des usagers. Silence total des médias sur les deux semaines de grève des cheminots Suédois qui ont engagé le combat contre la privatisation de leur outil de travail par le groupe français « Véolia ».

Les intermittents du spectacle continuent la lutte pour de meilleures indemnisations, tout comme les salariés des hôpitaux. Lutte des postiers dans plusieurs bureaux parisiens pour leurs conditions de travail et la suppression d’emplois. Luttes chez les enseignants chercheurs. Luttes aussi dans les aéroports où les contrôleurs aériens sont déterminés à faire supprimer le règlement européen « ciel Unique » permettant l’ouverture à la concurrence privée de l’espace aérien européen.

Seules les luttes de tous les instants dans tous les secteurs, publics ou privés feront reculer les prétentions du capital et seules les luttes coordonnées contre le capital ouvriront les perspectives pour une autre société.

Par: C.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article