Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Européennes : le Front de gauche discute au pas de course.

Européennes : le Front de gauche discute au pas de course.

Les composantes se sont donné jusqu’à la fin de la semaine pour parvenir à un accord sur la composition des listes au scrutin de mai.

Une fois passé le cap des municipales, qui ont parasité les discussions au Front de gauche sur la composition des listes aux européennes de mai, le Front de gauche met les bouchées doubles pour partir uni sur la ligne de départ. Objectif : boucler un accord avant la fin de la semaine. À condition, toutefois, de ne pas trébucher d’ici là. « Je n’imagine pas une seule seconde qu’il n’y ait pas de liste Front de gauche aux européennes », a assuré, jeudi, le secrétaire national du PCF, Pierre Laurent, aux journalistes qui le questionnaient sur la « crise » qui menacerait le rassemblement. En jeu : la répartition des têtes de liste et de leurs suivants entre les composantes du Front de gauche, passées de trois à six depuis la dernière élection, en 2009, et en y incluant la candidature de personnalités membres d’aucun parti. Le conseil national du PCF, réuni mercredi, a adopté à l’unanimité une proposition jugée « équilibrée » à l’intention de ses partenaires du Front de gauche, mais rejetée en l’état par le Parti de gauche (PG).

Dans sa missive aux autres composantes, la direction communiste leur propose de s’accorder sur la répartition suivante pour les trois premières candidatures dans les 7 circonscriptions, soit 21 places : 7 au PCF (les têtes de liste en Île-de-France, Nord-Ouest et Centre, les deuxièmes places dans le Sud-Ouest et l’Ouest, et deux troisièmes places à définir), 7 au PG (les têtes de liste dans le Sud-Ouest, où Jean-Luc Mélenchon est l’élu sortant, et l’Est, les deuxièmes places en Île-de-France, Sud-Est et Centre, et deux troisièmes places), 4 à Ensemble (la tête de liste dans l’Ouest, la deuxième place dans l’Est, et deux troisièmes places), 2 à la Gauche unitaire (la deuxième place dans le Nord-Ouest et la troisième en Île-de-France) et une tête de liste à un non-membre d’un parti, en l’occurrence Marie-Christine Vergiat dans le Sud-Est, dont elle est la députée européenne Front de gauche sortante.

Une offre « inacceptable » pour le PG, qui plaide pour un « rééquilibrage du Front de gauche », estimant qu’avec cette dernière proposition dans le Sud-Est le PCF s’octroie la désignation de quatre têtes de liste et non trois, contre deux pour le PG au lieu de trois en 2009 (Est, Ouest et Sud-Ouest). Le PG se dit prêt à un accord incluant pour lui-même, outre les têtes de liste dans le Sud-Ouest et l’Est – en accord jusque-là avec le PCF – celle de l’Île-de-France ou du Sud-Est, où les communistes proposent de leur côté de reconduire les sortants. Pour Pierre Laurent, en effet, la réélection du directeur de l’Humanité, Patrick Le Hyaric, en Île-de-France, « fait partie des conditions d’un bon accord. De même pour Marie-Christine Vergiat, emblématique de l’ouverture de nos listes à des personnalités membres d’aucun de nos partis ». Le bureau national du PG devrait prendre une « décision définitive » samedi, a indiqué son secrétaire national, Éric Coquerel.

Par: Citoyen18.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article