Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

Un budget « historique » de coupes contre la Sécurité sociale, ses personnels et l’hôpital public, en discussion à l’Assemblée hier.

Un budget « historique » de coupes contre la Sécurité sociale, ses personnels et l’hôpital public, en discussion à l’Assemblée hier.

L’Assemblée Nationale examine aujourd’hui mardi 22 octobre 2013 le projet de budget 2014 de la Sécurité Sociale. Des quatre branches de la Sécurité Sociale (maladie, retraite, famille, accidents du travail) c’est la branche maladie la plus déficitaire. C’est pourquoi le gouvernement a fixé à l’ONDAM (Objectif National des dépenses d’assurance maladie) pour 2014, une progression de 2,4% – le taux le plus bas depuis 1998.

Il s’agit, pour atteindre cet «Objectif national», de procéder à des coupes d’autant plus importantes que les employeurs seraient, au terme de promesses faites par le gouvernement au MEDEF, exonérés de 0,15 points de cotisations allocations familiales, un cadeau se montant à 1 milliard d’euros qui serait financé par le budget de l’Etat, en particulier par la hausse de la TVA – c’est à dire pour l’essentiel par les salariés.

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale fixe pour sa part à 2,9 milliards les réductions de dépenses d’assurance maladie.

Salariés, malades et retraités sont, pour les deux tiers de cette somme, la cible désignée du texte :

Chez les personnels de santé et les malades : 440 millions d’euros d’économie dans les hôpitaux (après les 650 millions d’économies de 2013). Les établissements de santé poursuivent leur politique d’austérité et sont encouragés à favoriser la chirurgie ambulatoire permettant aux patients de rentrer chez eux le jour même ainsi que la pratique de l’hospitalisation à domicile.

Chez les personnels de la Sécurité sociale et les ayant droits : 500 millions d’euros d’économie en réduisant les frais de fonctionnement, en dématérialisant et mutualisant.

Chez les retraités victimes du report de la revalorisation de leur retraite du 1er avril au 1er octobre, auxquels le gouvernement enlève chaque année la valeur de six mois de hausse de prix : 800 millions d’euros.

Enfin le gouvernement veut gagner un milliard d’euros par la baisse du prix des médicaments et le développement des génériques, médicaments pourtant forts critiqués, pour leur efficacité, par de nombreux médecins. La vente de médicaments à l’unité pour réduire la consommation fera, quant à elle, l’objet d’une "expérimentation de trois ans".

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article