Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
citoyen18.overblog.com

La porte à gauche. Jean FERRAT a chanté que certains prétendent que le bonheur était à la porte à droite. Aujourd’hui est-il à la porte à gauche ? Oui ! mais à la condition de secouer le cocotier de la pensée convenu ! Ce petit blog crée à l’initiative de quelques militants communistes de Vierzon n’a d’autres ambitions que de donner aux citoyens un support pour s’exprimer librement sur les sujets politiques, sociaux ou culturels d’actualité du local à l’international, qui s’émancipe des discours convenus, des lignes officielles décidées par quelques notables de la politique, aux doubles langages, aux bonimenteurs de vraies fausses solutions et qui cultivent la résignation. Déverrouillez les débats et enfoncez la porte à droite (….ou à gauche ?) Les seules limites, car il en faut, à notre liberté : Celle du respect des personnes, le souci de la vérité et de faire vivre le débat. Ainsi seront exclus tous messages comprenant des insultes ou diffamations visant une (des) personne(s), seront exclues, s’ils sont avérées, des informations mensongères ou rumeur infondées. Chacun pourra également participer au débat juste et loyal en signalant un abus de cette nature. Les productions de ces abus seront retirés et l’auteur exclu du blog.

« Nous voulons construire une alternative au PS »

La Marseillaise m’a donné la parole à la veille de notre Congrès. Je publie ici cet entretien.

Proche de Jean-Luc Mélenchon depuis leurs années passées au PS, François Delapierre a été son directeur de campagne en 2012. Il est secrétaire national du Parti de gauche et conseiller régional d’Île- de-France.

Quatre ans se sont écoulés depuis la fondation du Parti de gauche. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

C’est une expérience unique dans notre vie politique. Elle nous en apprend beaucoup sur la situation du pays : le temps s’accélère. Nous avons atteint les objectifs que nous nous étions fixés à une vitesse fulgurante. D’abord regrouper l’autre gauche avec le Front de gauche. Puis construire une alternative au PS qui est aujourd’hui totalement aligné sur la ligne démocrate qui conduit partout à la catastrophe. Pour cela il faut l’implication populaire. Nous l’avons vécue lors de la présidentielle. La France est dès lors un des pays d’Europe où l’autre gauche est la mieux préparée à exercer le pouvoir.

L’accord national interprofessionnel arrive début avril à l’Assemblée. Quelle est votre analyse de ce texte ?

Ce sont ceux qui l’ont fait qui en parlent le mieux. Je pense à Madame Parisot qui exhorte les parlementaires à recopier ce texte qui renforce le pouvoir patronal. Son combat est très politique. Elle cible la souveraineté populaire Déjà au XIXe siècle ce type de personnes s’élevait contre l’interdiction du travail des enfants parce que c’était trop se mêler d’économie. Si les parlementaires cèdent et renoncent à leur souveraineté en matière de droit social après avoir transféré leur souveraineté budgétaire à l’Europe et avant de confier le pouvoir aux baronnies locales avec l’acte III de la décentralisation, autant les remplacer par des photocopieurs.

Quelle est votre réaction après la démission de Jérôme Cahuzac ?

Je n’ai pas d’informations sur ce sujet et je souhaite que la justice permette aux citoyens d’en avoir bientôt. Il semble que l’expertise de l’enregistrement révélé par Mediapart démente les propos de M. Cahuzac en bloc et en détail. Si c’était le cas, cela jetterait une lumière crue sur cette petite oligarchie pour qui frauder le fisc est un sport légitime et mentir au peuple une seconde nature.

Quelles enseignements tirez- vous de la législative partielle dans l’Oise dans laquelle le PS est éliminé du second tour par le FN ?

On sent monter la colère dans l’électorat qui vomit les dirigeants interchangeables qui font les mêmes politiques. Le PS impose l’austérité à un pays qui n’en peut plus. Il porte l’entière responsabilité de ce mini-21 avril pour n’avoir pas tiré les leçons de celui de 2002. Quant à nous, je constate que nous main- tenons notre influence et même que nous progressons légèrement. Mais ne cachons pas que le Front de gauche pourrait être entrainé dans la déroute du PS s’il lui était associé dans l’esprit de la population. Nous devons combattre le discours dominant selon lequel « la gauche » est au pouvoir. Non, il ne s’agit que de sa version solférinienne. Le Front de Gauche est une force radicalement autonome.

On vous dit divisés, voire opposés avec le PCF sur les municipales. Qu’en est-il ?

Le texte de congrès du PG pose l’autonomie comme principe. Les discussions n’ont pas commencé dans le Front de gauche. Je suis frappé par le nombre de communes dans lesquelles le Front de gauche travaille à des listes autonomes de rassemblement contre les politiques d’austérité. Ceux qui espèrent diviser le Front de gauche entre méchants pégistes favorables à l’autonomie et gentils communistes pressés de s’allier au PS seront déçus. On l’a déjà vu aux régionales où les militants communistes avaient massivement choisi l’autonomie.

Comment voyez-vous l’avenir du Front de gauche ?

Le Front de gauche doit assumer d’être le seul recours face à la catastrophe qui s’avance. Il n’y a pas d’autre outil dont le peuple puisse se saisir contre les politiques d’austérité. Cela implique que nous nous vivions comme candidats au pou- voir, par le peuple et pour le peuple, à travers une révolution citoyenne.

Que vous inspire l’actualité récente en Europe ?

Chypre dévoile le coup d’État financier qui a lieu en Europe. Partout monte le même cri : « qu’ils s’en aillent tous ». En 2014 nous pourrons l’exprimer de manière éclatante et organisée avec les élections européennes. Je constate que le gouvernement est à la manœuvre pour empêcher le retour à une cir- conscription unique, pourtant votée par les sénateurs PS il y a quelques mois. Il veut éviter que cette élection ne soit un référendum contre l’austérité. Il craint que le Front de gauche ne passe en tête. Ne nous y trompons pas, en 2014, les européennes seront plus importantes que les municipales.

PROPOS RECUEILLIS PAR LEO PURGUETTE

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article